Boeuf sauté coréen

i85399-boeuf-saute

Ingrédients

650 g de tranches de boeuf fines
1 oignon nouveau épluchée et émincé finement
2 gousses d’ail pelées et hachées
5 cm de gingembre frais pelé et haché
5 cl de mirin
10 cl de sauce soja
30 g de cassonade
3 cl d’huile de sésame
100 g de graines de sésame
de la ciboule fraîche ciselée

Préparation

ÉTAPE 1 Réunissez l’oignon, l’ail et le gingembre dans un bol et ajoutez la sauce soja, la cassonade, l’huile de sésame, le mirin, les graines de sésame, en mélangeant bien. Déposez-y les tranches de boeuf et laissez reposer 2 heures minimum au frais.

ÉTAPE 2 Au bout de ce temps, faites chauffer la marinade dans une poêle anti-adhésive et faites-y cuire les tranches de boeuf, jusqu’à la cuisson désirée.

ÉTAPE 3 Servez sans attendre avec du riz, de la ciboule ciselée et des graines de sésame.

source:https://www.cuisineaz.com/recettes/boeuf-saute-coreen-79372.aspx?navdiapo=1136-1

Steak grillé à l’italienne

i81781-steak-grille-a-l-italienne

Ingrédients

1 gousse de ail
10 ml de huile d’olive
1 g de origan séché
poivre
500 g de biftecks d’aloyau
80 g de roquette
sel
1/4 tasse de Mayonnaise à la moutarde et à l’ail

Préparation

ÉTAPE 1 Écraser ou presser l’ail et bien le mélanger avec l’huile, l’origan et le poivre fraîchement moulu pour former une sorte de pâte. Bien éponger les steaks dans du papier absorbant, puis les frotter sur les deux côtés avec la pâte. Laisser reposer à la température de la pièce pendant environ 30 min, ou au réfrigérateur pendant toute une nuit.

ÉTAPE 2 Sortir les steaks du réfrigérateur au moins 15 min avant de les cuire. Les déposer sur le gril à chaleur moyenne-élevée et cuire environ 3 min par côté, en retournant 1 fois, pour une cuisson medium-saignant (et un steak d’environ 1 cm

ÉTAPE 3 d’épaisseur). En alternative, cuire les steaks sous le gril. Laisser reposer quelques minutes avant de servir.

ÉTAPE 4 Répartir la roquette sur les assiettes individuelles, y déposer les steaks avec le jus de cuisson et saler légèrement. Servir avec la Mayonnaise

ÉTAPE 5 à la moutarde et à l’ail en à-côté.

source :https://www.cuisineaz.com/recettes/steak-grille-a-l-italienne-63762.aspx

Recette du Colombo

i137603-recette-du-colombo

Ingrédients

viande ((poulet, lapin, porc..)) : 1 kg
gousse d’ail : 3
oignon : 2
cive : 3 pieds
persil
thym
clou de girofle
colombo (en poudre) : 3 c. à soupe
piment
sel, poivre
huile : 10 cl
graine à roussir : 1 c. à café

Préparation

ÉTAPE 1Nettoyez la viande et découpez-la en morceaux, ajoutez sel, ail, oignon, citron, poivre et 2 cuillère de poudre de colombo. Laissez macérer 1 h (cette préparation peut être faite la veille).

ÉTAPE 2Faites chauffer la marmite avec les graines à roussir, versez l’huile, incorporez les épices hachées et laissez revenir quelques secondes. Ajoutez la poudre à colombo, les clous de girofle et versez un peu d’eau et ajoutez les morceaux de viande, remuez avec une spatule pour bien faire revenir, vous pouvez mettre les légumes coupés en morceaux (aubergines, pommes de terre, concombres…), et laissez cuire 30 min. Rectifiez l’assaisonnement et servez avec un peu de riz.

source:https://www.cuisineaz.com/recettes/recette-du-colombo-5048.aspx

Porc au caramel

i93366-porc-au-caramel

e plat de porc au caramel, bien qu’extrêmement populaire, n’en est pas moins délicieux. La version chinoise est semblable, sauf qu’on utilise la sauce de soja à la place du nuoc mâm. Avec le nuoc mâm, le goût de la viande est meilleur.

Ingrédients

1 kg de filet de porc
4 oeufs
5 c. à soupe de nuoc mâm
4 c. à café de sucre roux
quelques graines de sésame
1 tubercule de gingembre (facultatif)
1 c. à soupe d’huile d’arachide

Préparation

ÉTAPE 1Faites chauffer de l’eau dans une casserole et mettez-y les oeufs à cuire pendant 10 minutes pour faire de oeufs durs. Puis, écalez-les et coupez-les en rondelles.

ÉTAPE 2Découpez le porc en cubes de 3 cm de côté.

ÉTAPE 3Pelez et émincez finement le gingembre.

ÉTAPE 4Dans une poêle, faites fondre sur feu moyen 2 c. à café de sucre roux. Laissez chauffer jusqu’à obtention d’une couleur brune, en remuant régulièrement. Une fois bruni, ajoutez 2 c. à soupe d’eau froide, puis mélangez pour obtenir du caramel liquide.

ÉTAPE 5Mettez une cocotte sur feu vif pendant 2 min, à vide.

ÉTAPE 6Une fois chaude, versez-y de l’huile d’arachide et laissez chauffer 30 secondes en la répartissant bien partout.

ÉTAPE 7Ajoutez les morceaux de porc et laissez-les dorer pendant 5 min en remuant régulièrement.

ÉTAPE 8Versez 2 verres d’eau puis mettez un couvercle sur la cocotte. Laissez mijoter sur feu moyen pendant 30 min.

ÉTAPE 9Une fois que la viande a mijoté, ajoutez la sauce nuoc mâm, le caramel liquide que vous avez préparé, le reste de sucre et les graines de sésame. Remuez et laissez mijoter encore 20 min, en remuant de temps en temps.

ÉTAPE 10Enfin, ajoutez les oeufs en rondelles et le gingembre émincé. Remuez et laissez chauffer encore 5 min.

ÉTAPE 11Votre porc au caramel est prêt à être dégusté, bien chaud et accompagné de riz ou encore de nouilles sautées.

source:https://www.cuisineaz.com/recettes/porc-au-caramel-13174.aspx
Par Sonia de Le Thillay

Hachis parmentier de poulet et de légumes, curry et coco

1087843

haché de poulet600 g
huile d’olive4 c à s
oignon1
courgette1
aubergine1
curry doux1 c à s
bouillon de volaille25 cl
lait de coco20 cl
fromage râpé150 g
citrons verts2
pluche de coriandre1 poignée
sel et poivre

Préparation

1

Faites cuire le haché à la poêle, dans 2 c à s d’huile d’olive, en l’écrasant à la fourchette pour l’empêcher de s’agglomérer. Ôtez-le de la poêle et réservez-le.

2

Pelez et hachez l’oignon. Coupez la courgette et l’aubergines en dés de même taille. Faites fondre le tout, 10 mn, à la poêle, dans le reste de l’huile, puis ajoutez la poudre de curry et le bouillon, salez, poivrez et portez à ébullition. Baissez un peu le feu et laissez mijoter, 10 mn.

3

Préchauffez le four à 180 °C.

4

Versez la viande dans un plat à gratin, arrosez de lait de coco, recouvrez de légumes et de leur sauce, parsemez de fromage râpé et faites gratiner, 20 mn, au four.

5

Coupez les citrons verts en quartiers. Répartissez le hachis dans des assiettes creuses, décorez de pluches de coriandre et servez, avec les quartiers de citrons verts à part.

source:https://www.femmesdaujourdhui.be/cuisine/voir-la-recette/81802/hachis-parmentier-de-poulet-et-de-legumes-curry-et-coco

Lasagnes à la viande hachée, aux oignons et aux poivrons

AAxWtPr.img
1. Pelez et émincez les oignons et l’ail. Lavez et épépinez les poivrons et les tomates, puis détaillez-les en petits dés.

2. Faites chauffer l’huile d’olive dans une grande poêle et faites revenir l’ail avec les dés de poivron. Poursuivez la cuisson 10 minutes en remuant. Ôtez-les de la poêle et remplacez-les par la viande et les oignons. Faites revenir à feu vif et versez le vin blanc. Ajoutez les tomates. Poursuivez la cuisson 15 minutes, en mélangeant régulièrement. Reversez la préparation aux poivrons dans la poêle. Salez et poivrez.

3. Faites fondre le beurre dans une casserole. Ajoutez la farine et remuez avec une cuillère en bois. Versez le lait. Assaisonnez. Laissez épaissir sans cesser de mélanger. Incorporez le parmesan râpé.

4. Préchauffez le four à th. 6/7 – 200 °C. Étalez un fond de béchamel dans un plat à gratin et ajoutez une couche de lasagnes. Recouvrez de préparation à la viande. Renouvelez l’opération en alternant les lasagnes et la viande. Terminez par une couche de lasagnes. Nappez de béchamel. Enfournez pour 30 minutes. Servez aussitôt.

Nombre de personnes : 6.

Durée de préparation : 25 minutes.

Ingrédients : 1 paquet de lasagnes ,

600 g de viandes de veau et de porc hachées ,

3 oignons ,

2 poivrons (1 vert et 1 rouge) ,

2 tomates ,

2 gousses d’ail ,

60 cl de lait ,

40 g de beurre ,

2 c. à soupe de parmesan râpé ,

40 g de farine ,

2 c. à soupe d’huile d’olive ,

1 verre de vin blanc sec ,sel et poivre.

Durée de cuisson : 1 heure 10 minutes.

par Media 365

Ragoût des Iles

index0000

1 livre 1/2 de macreuse de bœuf ou colliers de mouton
6 pommes de terre
2 gros oignons
3 carottes
250 g de riz
1 poisson fumé
condiments: 3 cuillerées à soupe de concentré de tomates ou 3 belles tomates fraiches
3 cuillerées à café de pâte d’arachides
1 piment frais ou piment en poudre
1 cuillerées à desserts de vinaigre
2 cuillerées à soupe d’huile d’arachides
sel,poivre

Versez l’huile dans une cocotte.Faites-la chauffer en y jetant les morceaux de viande et les oignons ,que vous aurez écrasez à la fourchette.
Ajoutez les légumes épluchez entiers,et la tomate.Faite colorer,puis ajoutez 1 verre d’eau en remuant continuellement avec une cuillerée en bois.
Laissez cuire à petit feu,45 minutes environ.

Enlevez les légumes avec une écumoire et tenez-les au chaud.
Mettez dans le fond de sauce resté dans la cocotte avec la viande,le piment,le sel et le poivre,le vinaigre,la pâte d’arachides.
Enlever les arrêtes du poisson fumé.Faites-le griller à part,écrasez-le et incorporez-le à la sauce en mélangeant consciencieusement.Si vous jugez que la sauce est trop consistante,allongez-la d’un peu d’eau chaude.Couvrez la cocotte et laissez mijoter 1 heure à petit feu.
Faits cuire votre riz dans une autre marmite. Disposer sur un plat la viande et toutes les catégories de légumes,chacune séparée des autres.Servez le riz dans un plat à part.
il faut que ce plat soit servi très chaud.

Bill Gates et Richard Branson misent sur la viande artificielle

par Emmanuelle OESTERLE

Les célèbres PDG ont choisi d’investir dans la start-up Memphis Meats, qui cultive et fabrique de la viande à partir de cellules animales. Un marché qui intéresse aussi les mastodontes de l’agroalimentaire.

La viande artificielle fera-t-elle bientôt son apparition dans vos assiettes? Tel est en tout cas l’objectif de la start-up Memphis Meats, dans laquelle ont investi Bill Gates, Richard Branson (fondateur de Virgin), et Jack Welch (l’ancien PDG de General Motors). Cette société pionnière de la Silicon Valley fabrique de la viande dite «propre», à partir de cellules musculaires animales, sans élever ni abattre de bétail ou de volaille. La start-up souhaite ainsi changer durablement les moyens de production, afin de mieux intégrer «le défi environnemental, la protection des animaux, et la santé des hommes», peut-on lire sur leur site Internet. Ainsi, il devrait bientôt être possible de déguster un bœuf bourguignon… sans élever de bœuf.

Dans une interview à Bloomberg, Richard Branson s’est dit «persuadé que dans 30 ans, nous n’aurons plus besoin de tuer des animaux, et que la viande, qui sera uniquement propre ou à base de plantes, aura le même goût et sera plus saine pour tout le monde».

Une production plus respectueuse de la planète

La volonté de miser sur la viande artificielle s’inscrit dans un contexte porteur. Les consommateurs prêtent aujourd’hui une attention particulière à l’origine des produits qu’ils achètent, ainsi qu’à la protection animale et environnementale. Cette tendance se matérialise notamment par l’essor de la consommation de protéines végétales et de produits biologiques. «Les gens adorent manger de la viande, et la viande est au cœur de nombreuses cultures et traditions. Mais aujourd’hui, la manière de produire la viande conventionnelle est source d’enjeux majeurs pour l’environnement, la protection animale et la santé humaine», explique Uma Valeti, le cofondateur de Memphis Meats, dans un communiqué de presse.

Concrètement, Memphis Meats fabrique de la viande dans des réservoirs à partir de cellules animales vivantes auto-productrices, alimentées en oxygène, en sucre et autres nutriments. À ce jour, l’entreprise a réussi à «cultiver» et «fabriquer» de la viande de boeuf en 2016 puis de la viande de poulet et de canard au printemps 2017, sans toutefois la commercialiser.

Outre la question de la protection animale, ce processus de production serait aussi plus respectueux de l’environnement. Il n’utiliserait qu’environ 1% de la terre et 10% de l’eau nécessaires à l’agriculture animale traditionnelle. Néanmoins, l’importance des coûts de production reste un obstacle majeur à sa commercialisation. La jeune pousse espère donc accroître ses capacités de production tout en diminuant ses coûts, afin qu’ils soient au moins égaux aux coûts conventionnels de production de viande.
Un secteur qui séduit les mastodontes de l’agroalimentaire

Mais les célèbres PDG ne sont pas les seuls à s’intéresser à la production de viande artificielle. En effet, les mastodontes de l’agroalimentaire traditionnelle parient eux aussi sur ce secteur de la foodtech et participent au financement d’entreprises qui proposent des produits de substitution aux leurs.

En misant sur Memphis Meats, Cargill – l’un des plus gros fournisseurs agroalimentaires du monde – est devenue la première grosse entreprise productrice de viande à investir dans cette nouvelle technologie. «Nous pensons que les consommateurs continueront à adorer la viande (…). La viande artificielle, tout comme la viande conventionnelle, aura un rôle à jouer pour répondre à cette demande», a expliqué à Bloomberg Sonya Roberts, la directrice des projets de croissance chez Cargill Protein.

Ainsi, Memphis Meats a annoncé mercredi une levée de fonds de 17 millions de dollars (environ 14 millions d’euros), portant le capital de la start-up à 22 millions de dollars (18,6 millions d’euros). Preuve que les investissements s’envolent dans ce segment de la foodtech, Tyson Foods – le plus gros producteur de viande aux États-Unis- a investi en décembre dernier dans la start-up Beyond Meat, qui produit des substituts alimentaires à base de plantes.
SANTE-DISTRIBUTION-ALIMENTATION
source:http://www.lefigaro.fr/societes/2017/08/29/20005-20170829ARTFIG00141-bill-gates-et-richard-branson-misent-sur-la-viande-artificielle.php