Quand vous verrez ce que cette femme fait, je suis certain que vous serez pressé de le faire!

banane-bienfaits

De nombreuses études ont été menées récemment et elles sont toutes venues à la conclusion que les bananes ont de nombreux avantages pour la santé et qu’elles peuvent être utilisées à des fins diverses. Ce qui est intéressant à leur sujet est que la peau de banane peut également être utilisée, donc la prochaine fois que vous mangez une banane ne jetez pas la peau mais utilisez-la pour certains des 7 usages suivants:

1. Utilisez-la pour vous débarrasser des verrues

Pour ce faire, vous aurez besoin d’un bandage et d’un morceau de peau de banane. Appliquez la peau de banane sur la verrue et fixez-la avec un bandage. Gardez ça comme ça pendant la nuit. Répéter la procédure plusieurs nuits de suite et la verrue disparaîtra.

2. Utilisez-la pour vous débarrasser des rides et de l’acné

Cette astuce est très efficace et elle ne vous prendra que quelques minutes. Tout ce que vous avez à faire est de vous masser la peau avec la peau de banane, d’attendre 30 minutes et de vous lavez le visage avec de l’eau.

3. Utilisez-la comme détergent

Vous pouvez nettoyer vos meubles, argenteries et chaussures qui sont faites de matériaux lisses avec une peau de banane et ils brilleront comme un sous neuf.

4. Utilisez-la pour blanchir vos dents

Frottez-vous les dents avec la partie intérieure de la peau. Faites cela tous les jours sur une période de plusieurs semaines et vous verrez les résultats.

5. Pour calmer les piqûres d’insectes

Appliquez un morceau de peau de banane sur la piqûre et cela vous soulagera.

6. Pour se débarrasser des symptômes du psoriasis

La peau de banane apaise la peau, si vous avez des problèmes de psoriasis massez-vous la peau avec et attendez 10 minutes pour que ça commence à agir.

7. Utilisez-la en substitution d’un analgésique

Si vous avez des irritations de la peau frottez la zone avec une peau de banane, attendez 10 à 15 minutes et les symptômes disparaîtront.

source: https://www.sante-nutrition.org/quand-vous-verrez-ce-que-cette-femme-fait-je-suis-certain-que-vous-serez-presse-de-le-faire/#more-24303

Le guide du régime cétogène pour débutants : un moyen efficace pour optimiser votre santé

beginners-guide-ketogenic-diet-fr-fb

En Bref

Ce guide vous révèle tout ce qu’il faut savoir à propos du régime cétogène – comment l’intégrer dans votre mode de vie et quels sont les bienfaits que vous pouvez en tirer
Avant d’établir une liste d’aliments typiques d’un régime cétogène, il est important de faire le bilan de votre alimentation, et d’en éliminer tout ce qui n’est pas sain

De nombreuses personnes souffrent de maladies chroniques diverses, telles que diabète ou obésité, et la principale coupable est généralement leur alimentation.

La plupart des individus consomment trop de protéines et de glucides, qui ne sont pas bons pour la santé car ils provoquent, à terme, une résistance à l’insuline et à la leptine. La conséquence est une prise de poids excessive, le développement de l’inflammation et un risque de dommages cellulaires.

Pour éviter ce problème, il est nécessaire d’apporter d’importants changements dans votre alimentation, et la meilleure façon de procéder est de faire entrer votre corps dans un état de cétose nutritionnelle, dans lequel il utilise les graisses comme source de carburant, au lieu du sucre. Pour atteindre la cétose nutritionnelle, il faut suivre un régime cétogène. Qu’est-ce précisément qu’un régime cétogène ?

Ce guide vous révèle tout ce qu’il faut savoir à propos du régime cétogène – comment l’intégrer dans votre mode de vie et quels sont les bienfaits que vous pouvez en tirer.
Les nombreux bienfaits du régime cétogène

• Perte de poids

Si vous essayez de perdre du poids, le régime cétogène est l’une des meilleures méthodes pour y parvenir, car il permet d’accéder à votre graisse corporelle pour la faire ‘fondre’. Les personnes obèses, en particulier, peuvent tirer profit de cette méthode.

Au cours d’une étude, des participants obèses ont suivi, pour les uns, un régime cétogène pauvre en glucide, et pour les autres, un régime pauvre en graisses. Après 24 semaines, les chercheurs ont noté que les sujets du groupe ‘régime pauvre en glucides’ avaient perdu plus de poids (9,4 kg) que ceux du groupe ‘régime pauvre en graisses’ (4,8 kg).

• Effet anti-inflammatoire

Le corps humain peut utiliser aussi bien le sucre que la graisse comme source de carburant. Toutefois, cette dernière est à privilégier car c’est un carburant plus propre et plus sain, qui libère beaucoup moins d’espèces réactives de l’oxygène et de radicaux libres secondaires. En éliminant le sucre de votre alimentation quotidienne, vous diminuez votre risque de développer une inflammation chronique généralisée dans tout votre corps.

• Augmentation de la masse musculaire

Jeff Volek, Ph. D., est un diététicien spécialisé dans la façon dont une alimentation riche en graisses et faible en glucides peut affecter la santé et les performances sportives.

Dans l’un de ses livres, il explique que les cétones ont une structure semblable à celle des acides aminés à chaine latérale ramifiée, qui peuvent contribuer au développement de la masse musculaire. Les cétones épargnent ces acides aminés, qui sont donc plus nombreux, ce qui peut favoriser le développement de la masse musculaire.

• Réduction de l’appétit

Avoir faim en permanence peut vous pousser à consommer plus de calories que vous ne pouvez en brûler, ce qui peut entrainer une prise de poids. Un régime cétogène peut vous aider à éviter ce problème, car réduire la consommation de glucides peut réduire la sensation de faim. Au cours d’une étude, les participants qui suivaient un régime faible en glucides avaient moins faim, ce qui les a aidés à perdre du poids.

• Réduction du taux d’insuline

Lorsque vous consommez des glucides, ils sont décomposés en sucres dans votre corps. Cela entraine une augmentation de votre glycémie, et un pic d’insuline. Avec le temps, vous risquez de développer une résistance à l’insuline, qui peut aboutir au développement d’un diabète de type 2.
Le régime cétogène peut contribuer à réduire votre risque de cancer

Le cancer est une maladie dévastatrice et l’une des principales causes de décès dans le monde entier. Pour empirer les choses, le corps médical persiste à ignorer pour ainsi dire les preuves indiquant que le cancer est un problème métabolique et mitochondrial, et les traitements conventionnels du cancer, de ce fait, sont loin d’apporter les résultats qu’ils promettent.

La plupart des gens ignorent que les cellules cancéreuses se nourrissent principalement de glucose. De ce point de vue, le régime cétogène peut s’avérer être la meilleure solution. En privant les cellules cancéreuses de leur principale source de carburant, et en restreignant également l’apport de protéines, on les fait littéralement mourir de faim.

De plus, les recherches à propos du régime cétogène et de son effet sur le cancer sont de plus en plus nombreuses depuis ces dernières années, et les données indiquent qu’en plus de contribuer à prévenir le cancer, le régime cétogène pourrait être un complément aux traitements courants contre le cancer, tels que la radiothérapie et la chimiothérapie.
Les différents types de régimes cétogènes que vous pouvez tester

• Le régime cétogène (RC) classique

Le RC classique est celui que je recommande généralement, car il est très efficace. Il est caractérisé par une consommation importante de bonnes graisses (70 % de votre alimentation), une consommation modérée de protéines (25 %), et une très faible consommation de glucides (5 %).

• Le régime cétogène (RC) ciblé

Le RC ciblé s’adresse généralement aux adeptes du fitness. Cette approche consiste à consommer la totalité de votre portion quotidienne de glucides en une seule fois, 30 à 60 minutes avant une séance de sport. L’idée est d’utiliser efficacement l’énergie fournie par les glucides, avant qu’ils n’interrompent la cétose.

Si vous adoptez cette approche, je vous conseille de choisir des glucides facilement digestibles, à l’indice glycémique élevé, afin d’éviter les maux d’estomac. Par ailleurs, après votre séance de sport, augmentez votre apport de protéines pour favoriser la récupération musculaire, et continuez ensuite par les graisses.

• Le régime cétogène (RC) cyclique

Tandis que le RC ciblé est destiné aux adeptes du fitness, le RC cyclique s’adresse davantage aux athlètes et aux culturistes. Le RC cyclique consiste à alterner un régime cétogène classique avec des périodes pendant lesquelles vous adoptez une alimentation riche en glucides, ce que l’on appelle la « surcharge en glycogène ».

L’idée est de tirer parti des glucides pour compenser les pertes de vos muscles en glycogène au cours de vos activités sportives et de vos entrainements.

• Le régime cétogène riche en protéines

Cette méthode est une variante du RC classique. Dans un régime riche en protéines, vous augmentez la consommation de protéines de 10 % et réduisez d’autant la consommation de bonnes graisses.

Au cours d’une étude ayant porté sur des hommes obèses qui testaient cette méthode, les chercheurs ont noté qu’elle permettait de réduire la sensation de faim, et donc de réduire les prises alimentaires de façon significative, favorisant la perte de poids. Si vous êtes en surpoids ou obèse, cette méthode peut vous aider au départ, et vous pouvez éventuellement passer au RC classique une fois votre poids normalisé.

• Le régime cétogène restreint

Comme je l’ai indiqué plus haut, un régime cétogène peut être une arme efficace contre le cancer. Pour que ce soit le cas, il faut adopter un régime cétogène restreint.

Lorsque vous restreignez votre apport de glucides et votre apport calorique, votre corps perd du glycogène et commence à produire des cétones, que vos cellules saines peuvent utiliser comme source d’énergie. Les cellules cancéreuses n’étant pas capables d’utiliser ces cétones, elles meurent littéralement de faim.
Les aliments à abandonner avant de commencer un régime cétogène

Avant d’établir une liste d’aliments typiques d’un régime cétogène, il est important de faire le bilan de votre alimentation, et d’en éliminer tout ce qui n’est pas sain. Cela signifie qu’il faut éliminer de votre alimentation les sucres, les amidons, les aliments conditionnés et transformés, car un régime cétogène est basé sur de vrais aliments, entiers.

De plus, vous devez éviter de boire du lait, puisqu’il contient du galactose, qui est un glucide – un seul verre de lait peut pratiquement couvrir votre portion autorisée de glucides pour la journée. Par ailleurs, éviter le lait permet aux personnes intolérantes au lactose d’adopter un régime cétogène.

De nombreux autres produits doivent être évités, tels que les huiles végétales hydrogénées (huile de canola), les produits à base de soja et les sodas. Ils sont peut-être pauvres en glucides, mais ce sont des aliments malsains qui peuvent être néfastes pour votre santé.
Les aliments à privilégier dans un régime cétogène
L’huile de noix de coco Les acides gras oméga-3 d’origine animale, provenant de sources saines telles que le saumon sauvage d’Alaska, les sardines, les anchois et le krill. Les olives et l’huile d’olive (veillez à ce qu’elle soit certifiée par un organisme indépendant, car la plupart des huiles d’olive sont diluées avec d’autres huiles végétales)
Le beurre cru de pâturage Les noix crues, telles que les noix de macadamia les amandes ou les noix de pécan Les graines, telles que les graines de courge, de sésame, le cumin et le chanvre
Les avocats Les viandes nourries à l’herbe Le saindoux et/ou le suif
Le ghee (beurre clarifié) Le beurre de cacao cru Les œufs biologiques de libre parcours

Lorsque vous établissez votre programme de repas, dans un régime cétogène, il est important de privilégier les légumes verts feuillus, car ils sont riches en fibres, en antioxydants et en nombreux nutriments. Les meilleures options sont les brocolis, les épinards, le persil, les choux de Bruxelles et les courgettes.

Bien que les fruits soient bons pour la santé, la majeure partie d’entre eux doivent être évités dans le cadre d’un régime cétogène, en raison de leur teneur élevée en sucre. Toutefois, vous pouvez consommer certains fruits rouges, en quantités modérées, tels que les mûres, les myrtilles et les airelles, car elles sont riches en antioxydants qui contribuent à une bonne santé.

Quant aux boissons, vous avez plusieurs choix. La plus importante est l’eau, mais vous pouvez également boire du café noir bio (sans édulcorant ni lait), qui est riche en antioxydants. Vous pouvez également boire du lait de coco, ainsi que des tisanes qui sont riches en nombreux antioxydants et nutriments.
Quelles sont les personnes qui ne doivent pas entreprendre de régime cétogène ?
Les femmes enceintes
Au cours de la grossesse, le corps subit de nombreux changements qui nécessitent des nutriments de sources variées. Restreindre vos sources de bons glucides risque donc d’avoir un impact négatif sur la santé de votre bébé.
Les femmes allaitantes
Les femmes qui allaitent doivent éviter de suivre un régime cétogène pendant toute la durée de l’allaitement. Les femmes ont en effet besoin d’oxaloacétate, un composé essentiel à la fabrication du lactose présent dans le lait maternel, qui est essentiel pour la croissance de leur bébé.
Les athlètes qui se préparent à entamer une nouvelle saison
L’énergie produite par les cétones peut être très profitable aux athlètes, mais il faut environ quatre à six semaines pour que votre corps entre en état de cétose.Pendant cette période, le corps n’est pas encore prêt à utiliser la graisse comme source d’énergie, ce qui peut entraver les performances au cours de compétitions sportives.Si vous voulez profiter des bienfaits d’un régime cétogène, vous devez laisser le temps à votre corps de s’y adapter et prévoir de le commencer suffisamment tôt, pendant l’intersaison.
Les personnes ayant subi une ablation de la vésicule biliaire
Votre vésicule biliaire recueille et concentre la bile, ce qui permet à votre système digestif d’absorber correctement les graisses provenant de votre alimentation.Sans elle, les graisses sont moins bien absorbées, ce qui peut entrainer des carences nutritionnelles puisqu’un régime cétogène repose en grande partie sur la graisse pour l’apport de nutriments. La solution est assez simple.Il suffit de veiller à prendre deux suppléments avec chaque repas qui comprend des graisses. De la bile de bœuf et de la lipase. La bile de bœuf aide à émulsifier les graisses pour que vous puissiez les absorber, et remplace la bile qui est en principe sécrétée par la vésicule biliaire. La lipase est une enzyme qui aide à digérer la graisse.
Les personnes ayant des antécédents de calculs rénaux
Si vous avez déjà eu des calculs rénaux dans le passé, un régime cétogène risque d’augmenter vos risques d’en développer à nouveau. Les cétones sont en effet naturellement acides, et entrainent une augmentation de la production d’acide urique et de calculs.Ceci dit, les calculs rénaux peuvent être évités lorsque vous suivez un régime cétogène, en augmentant votre apport de potassium par la consommation de légumes verts feuillus et d’autres aliments riches en graisse, tels que les avocats. Vous hydrater correctement tout au long de la journée contribue également à diminuer votre risque de développer des calculs.
Les enfants en cours de croissance
Au cours d’une étude, des enfants épileptiques ayant suivi un régime cétogène ont vu leurs symptômes réduits, et leurs performances cognitives améliorées. Toutefois, d’après une étude publiée dans le magazine Developmental Medicine & Child Neurology, ce régime peut avoir, à long terme, un effet négatif sur leur croissance.Les chercheurs pensent qu’un régime cétogène réduit la production du facteur de croissance 1, apparenté à l’insuline (IGF-1), une hormone essentielle au développement des os et des muscles des enfants et des adolescents. Si votre enfant doit absolument suivre un régime cétogène, consultez un médecin au préalable afin d’examiner tout problème de croissance potentiel.
Les personnes naturellement minces
Les personnes naturellement minces dont l’indice de masse corporelle (IMC) est de 20, ou moins, doivent éviter de suivre un régime cétogène qui risque de leur faire perdre davantage de poids, ce qui pourrait être néfaste pour leur santé.
Les personnes atteintes de troubles métaboliques rares
Des troubles tels que les maladies de Gaucher, de Tay Sachs, de Niemann-Pick ou de Fabry, peuvent interférer avec le métabolisme des graisses, et perturber ainsi la production d’énergie.Si vous souffrez de l’une de ces maladies, il est déconseillé de suivre un régime cétogène, qui repose en majorité sur les graisses pour la production d’énergie.
Les personnes souffrant d’anorexie
Les personnes souffrant d’anorexie risquent d’aggraver rapidement leur état en suivant un régime cétogène, car elles limitent déjà leur apport calorique et ont une peur extrême de manger des aliments gras, qui sont très présents dans ce régime.En adoptant un régime cétogène, elles risquent également de souffrir d’une baisse d’énergie, puisque ce régime est basé sur les graisses comme principale source de carburant. Cependant, leur bien-être global peut être amélioré par les cétones, sous réserve d’une surveillance médicale et psychiatrique attentive.
Les personnes souffrant d’insuffisance pancréatique
L’insuffisance pancréatique est une maladie au cours de laquelle le pancréas ne produit pas suffisamment d’enzymes pour décomposer et absorber les nutriments présents dans le système digestif.Si vous souffrez d’insuffisance pancréatique, je vous suggère de la traiter avant d’adopter un régime cétogène, car votre système digestif aurait beaucoup de mal à absorber les graisses.
Les effets secondaires d’un régime cétogène
Une mauvaise haleine : au début d’un régime cétogène, vous pourriez remarquer que votre haleine est désagréable, et cela est dû à l’augmentation du niveau d’acétone dans votre organisme.

L’acétone est une cétone produite au cours de la cétose, qui est éliminée dans les urines et en partie dans l’air expiré.

Le côté positif, c’est que l’odeur d’acétone de votre haleine indique que votre régime cétogène fonctionne. Vous pouvez vous brosser les dents et/ou vous rincer la bouche avec de l’huile de noix de coco pour vous débarrasser de cette mauvaise haleine.
Une fatigue passagère : il est possible de se sentir fatigué lorsqu’on commence un régime cétogène. C’est d’ailleurs l’une des principales raisons qui poussent de nombreuses personnes à abandonner cette approche, bien avant d’avoir pu profiter de ses bienfaits.

La fatigue que l’on peut ressentir, au début, est due au fait que le corps passe de l’utilisation de glucides comme source d’énergie, à l’utilisation de bonnes graisses.

La transition n’a pas lieu du jour au lendemain, et il peut falloir entre 7 et 30 jours pour que le corps atteigne l’état de cétose.
Des mictions fréquentes : dans les premiers jours d’un régime cétogène, vous remarquerez peut-être que vous urinez plus souvent. Cela s’explique par le fait que le corps élimine le glycogène présent dans le foie et les muscles, sous forme d’urine.

De plus, à mesure que le taux d’insuline dans le sang diminue, l’excès de sodium est éliminé également sous forme d’urine.
Des troubles digestifs : un grand changement dans notre alimentation, quel qu’il soit, peut entrainer des problèmes digestifs, et le régime cétogène ne fait pas exception.

Les personnes qui commencent un tel régime rapportent souvent des problèmes de constipation, mais il peut disparaître après quelques semaines, lorsque votre corps s’est habitué aux aliments plus sains que vous mangez.
Des envies de sucre : il est possible d’avoir de grosses envies de sucre lorsque le corps passe du sucre à la graisse, comme source de carburant. Je vous encourage toutefois à ne pas céder à la tentation.

Vous pouvez adopter plusieurs méthodes de relaxation, telles que la Technique de Libération Émotionnelle ou le yoga, pour détourner votre attention des aliments sucrés.
Une perte de cheveux : il est possible de constater une perte de cheveux plus importante les premiers jours d’un régime cétogène.

Ne vous en inquiétez pas, car tout changement important d’alimentation peut entrainer une chute de cheveux. Ce problème disparaitra lorsque votre corps aura atteint l’état de cétose.
Recettes Cétogènes Que Vous Pouvez Essayer

Souvent les gens sous-estiment le potentiel qu’une alimentation saine peut apporter à votre bien-être général. En vérité, la nourriture que vous mangez contribue à 80 pour cent de votre santé générale, les 20 dernier pour cent dépendant de différents facteurs liés au mode de vie.

Dans mon livre “Fat for Fuel,” j’ai cherché à éduquer les lecteurs sur les bienfaits de l’utilisation des bonnes graisses en tant que catalyseur pour aboutir à une amélioration de la fonction mitochondriale, vous permettant ainsi d’améliorer votre santé. En substance, le livre explique «pourquoi» il est important de consommer des bonnes graisses. Néanmoins, il vous reste toujours à savoir «comment» les bons aliments cétogènes sous forme appétissante.

C’est pourquoi j’ai co-écrit “Fat for Fuel Ketogenic Cookbook” aux cotés du célèbre chef australien renommé Pete Evans. Ce livre associe des conseils médicaux appuyés par la recherche avec des recettes délicieuses testées en cuisine qui vous aideront à passer plus facilement à l’élimination des graisses.

Que vous soyez un cuisinier en herbe ou un chef, il existe un plat délicieux en attente d’être préparé qui fera passer votre santé à l’étape supérieure.

Je vous encourage également d’essayer les recettes cétogènes présentées ci-après que j’emploie au quotidien. Elles ne sont pas incluses dans le livre, mais elles constituent une bonne introduction aux bienfaits et aux saveurs formidables du régime cétogène.
Dr. Mercola’s Chocolate Fat Bomb Recipe

Ingrédients:

1 cuillère à soupe de graines de sésame noires
1 cuillère à soupe de graines de lin
1 cuillère à soupe de graines de cumin noir
1 cuillère à soupe de graines de courge
1 cuillère à soupe de psyllium bio
1 cuillère à soupe de graines de chia
1 dose de légumes bio du Dr. Mercola
1 cuillère à soupe de calcium de coquille d’œufs de pâturages.
1/2 once de beurre de cacao
1 avocat entier
1 à 2 cuillères à soupe d’huile Triglycérides à chaîne moyenne (TCM)
1 goûte de Stevia
L’eau filtrée

Instructions:

Laissez les graines de sésame noir, de lin, de courge et de cumin noir tremper toute la nuit (environ 14 heures) dans un saladier.
Mélangez les ingrédients restants.
Versez de l’eau de façon à obtenir la consistance souhaitée — elle peut aller d’une forme liquide à une texture type pudding.
En utilisant un mélangeur à immersion, mélanger pendant deux à cinq minutes pour obtenir la consistance souhaitée.

Recette de Salade Cétogène du Dr. Mercola

Ingrédients:

2 onces d’agneau bio haché
1/3 d’oignon rouge
1 avocat entier
2 à 4 onces de graines de tournesol germées
1 à 2 cuillères à soupe d’huile de noix de coco du Dr. Mercola
6 morceaux d’anchois (emballés dans du sel, pas de l’huile)
Une poignée d’origan selon la saveur que vous souhaitez (finement émincé)
2 à 4 onces de bulbes et/ou de feuilles de fenouil
2 brins de rosemarin (finement émincés)
100 grammes de piments rouges
Une poignée d’épinard de Malabar
1 piment habanero (émincé)
1 à cuillère à soupe d’œufs de saumon
2 à 3 onces de beurre de vache nourrie à l’herbe
3 onces de légumes fermentés
4 à 7 doses de sel de l’Himalayadu Dr. Mercola
10 à 20 doses de poivre moulu (selon votre préférence)

Instructions:

Faites doucement chauffer l’huile de noix de coco dans une poêle à frire.
Ajoutez les oignons et l’agneau bio haché à feu très doux pendant 20 à 25 minutes.
Dans un saladier distinct, émincez et mélangez les ingrédients restants.
Après 25 minutes, ajoutez les oignons à la salade puis mélangez la bien.
Passez les anchois sous l’eau pour enlever le sel et laissez les tremper cinq minutes.
Coupez chaque anchois en trois et ajoutez à la salade.
Ajoutez l’agneau bio à la salade.

Recette du fudge aux noix de Macadamia du Dr. Mercola

Ingrédients:

300 grammes de beurre de cacao
200 grammes d’huile de noix de coco du Dr. Mercola
200 grammes de beurre cru bio
300 grammes de noix de macadamia
8 compte-gouttes pleins de stévia (vous pouvez également utiliser du Luo Han)
1 cuillère à café d’extrait de vanille bio du Dr. Mercola

Instructions:

Mélangez les beurres et l’huile sur feu doux pendant trois à cinq minutes.
Une fois le mélange refroidi, ajoutez le stévia et l’extrait de vanille.
Versez le fudge dans de larges bocaux en verre de 25 cl.
Répartissez les noix dans les bocaux.
Réfrigérer jusqu’à ce que le fudge ait pris la consistance souhaitée.

Recette pour 8 portions.

Crédit : Dr. Mercola

Le duo Curcuma et Gingembre

ginger-1191945_960_720-300x198

ginger-1191945_960_720

Leurs vertus
Le curcuma, fameuse racine d’origine indienne est aussi appelé le « safran de l’Inde ». Le curcuma est une plante à la fois anti inflammatoire, qui aide à la digestion et un véritable antiviral. Elle permet aussi de réduire l’inflammation articulaire et c’est un excellent antiseptique et cicatrisant. Il est aussi utilisé pour soigner les ulcères de l’estomac et pour protéger le foie.

La racine de curcuma se distingue grâce à ses curcuminoïdes jaunes qui sont de puissants antioxidants. Il soigne les troubles digestifs, apaise les douleurs dues aux gastrites et autres inflammations de l’intestin. Il serait aussi fortement recommandé dans la prévention de certains cancers.

Originaire du sud de l’Inde et de la Chine, le gingembre a des propriétés similaires au curcuma mais permet également aux cellules de mieux assimiler les nutriments. L’une des plus grandes vertus du gingembre est certainement celle qui concerne l’amélioration de la digestion.

Des études scientifiques ont même démontré que le gingembre aide à maintenir la flore intestinale en bon état, à digérer les graisses et à calmer ou soulager le tractus digestif. Parmi ses vertus médicinales, il soulage les nausées et les vomissements qu’ils soient post-opératoires, dus à la grossesse ou au mal des transports.

Comment les utiliser ?
En poudre, le curcuma s’utilise pour parfumer vos soupes, tajines, pommes de terre, riz. Il s’incorpore très bien à une salade de fruits, une sauce, du riz… Le curcuma possède une saveur chaude mais douce, il peut être utilisé dans tous les plats, n’hésitez pas à en mettre partout. On peut même étonnamment en mettre dans les desserts comme par exemple : une demi-cuillère à café dans votre pâte à crêpes ou à gaufres.

Le gingembre se marie merveilleusement avec les fruits les plus divers : pommes, rhubarbe, fraises, bananes, kiwis, aussi bien en salade, compote que tarte. Une pincée dans la vinaigrette fait merveille pour assaisonner les fruits de mer et tous les carpaccios. Il s’accommode à tous les légumes : courgettes, poivrons, poireaux, radis blanc, etc. Vous pouvez aussi utiliser le gingembre pour aromatiser vos soupes, potages et veloutés ou encore vos sauces ou vinaigrettes.

A savoir
Pour que le curcuma soit bien assimilé par l’organisme, il doit être associé à un corps gras et/ou à une pincée de poivre. En effet, le poivre noir, combiné avec le curcuma et le gingembre, permet à la « curcumine » de passer la barrière digestive pour augmenter fortement son potentiel. Les propriétés du curcuma, du gingembre et du poivre noir sont donc beaucoup plus efficaces lorsqu’ils sont consommés ensemble.

L’infusion DETOX
L’infusion DETOX citron gingembre curcuma pour stimuler votre système immunitaire

1/2 cuillère à café de curcuma en poudre
1/2 cuillère à café de gingembre en poudre
2-3 tours de poivre noir (pour augmenter la biodisponibilité du curcuma)
Jus d’1/2 citron
1 tasse et demi d’eau filtrée

Ajouter le curcuma, le gingembre et l’eau dans une casserole à feu moyen-élevé. Laissez mijoter pendant 5 à 10 minutes, assurez-vous que ça ne bout pas. Filtrez et versez dans une tasse. Ajoutez le jus de citron et mélangez bien.

N’hésitez plus à employer le gingembre avec le curcuma, leur association est toujours une réussite !

source:http://www.lamandorle.com/blog/le-duo-curcuma-et-gingembre/

:https://getlikesfree.com/?rf=12985167464

10 aliments alcalinisants qui vont nettoyer, réparer et produire de nouvelles cellules dans votre corps

94202207_XS
Le stress, la pollution et les maladies ; votre corps passe par beaucoup de changements jour après jour. Vous avez besoin de prendre des mesures supplémentaires pour rajeunir votre corps au niveau cellulaire pour vivre une vie saine. Voici 10 aliments alcalinisants qui vont nettoyer, réparer et produire de nouvelles cellules dans votre corps, et renforcer votre système immunitaire :

1. Roucou

Le roucou est une riche source de norbixine, qui est un antioxydant puissant. L’effet anti-mutagène de la norbixine sur les cellules saines aide à rester en bonne santé et sans maladie.

2. Bananes

Riches en fer et en cuivre, les bananes aident à augmenter le nombre de cellules sanguines dans votre corps. Elles contribuent à la production de globules rouges.

3. Melons

A haute teneur en bêta-carotène et phytonutriments, les melons aident votre corps à lutter contre les toxines. Ils favorisent également la production de globules blancs et stimule votre immunité contre les substances toxiques.

4. Origan

L’origan contient d’importants composés organiques qui peuvent défendre votre corps de diverses maladies, et en particulier les maladies intestinales. L’origan peut stimuler la production de globules blancs, vous aidant à récupérer plus rapidement de la maladie.

5. Prunes

La teneur élevée en antioxydants des prunes en fait l’un des meilleurs aliments pour renforcer les défenses immunitaires. Elles sont également reconnues pour ralentir les risques de formation de cellules tumorales dans l’organisme.

6. Sel de mer

Le sel de mer aide à éliminer les excès d’acide par la miction. Il aide à maintenir le corps dans un état alcalin en équilibrant le pH de votre sang. Pour profiter des bienfaits du sel de mer, il doit être brut et non raffiné, comme le sel de Guérande ou de Noirmoutier par exemple.

7. Corossol

Le corossol impacte positivement votre santé globale en gardant vos cellules saines. Consommé en boissons rafraîchissantes ou en dessert, le corossol est riche en antioxydants qui stimulent la production de globules blancs. Il aide également à débarrasser les cellules de leurs toxines.

8. Teff

Le teff contient une quantité substantielle d’éléments nutritifs qui sont importants pour la croissance et le développement cellulaires. Ces nutriments aident à créer de nouvelles cellules, réparer les anciennes, et encourager la croissance des cellules saines dans le corps.

9. Wakame

Un composé important appelé fucoxanthine se trouve dans le wakame, qui inhibe la croissance de la graisse dans les cellules. Elle contribue également à stimuler l’oxydation des graisses. Ce composé se trouve rarement dans d’autres aliments.

10. Riz sauvage

Le riz sauvage est connu pour favoriser la production de globules blancs. Les globules blancs sont la première ligne de défense de votre corps. Le riz sauvage contient également des éléments importants qui aident à produire du collagène. Le collagène est nécessaire pour réparer les cellules des organes, des tissus et des vaisseaux sanguins.

Source: alkalinevalleyfoods.com

Manger Paléo: Les 5 règles essentielles.

Paleo-Diet2

La nutrition est une science d’une extrême complexité. Elle met en jeu, comme nous le verrons bientôt, bien plus qu’un simple décompte des calories consommées ou la nécessité (quasi vitale selon les autorités compétentes, sic) de manger 5 fruits et légumes par jour.

L’alimentation doit répondre au besoin de notre corps, besoin en macronutriments (Protéines, Lipides), en micronutriments (acides aminés, acides gras, vitamines), à l’équilibre de proportion entre certains types de nutriments (rapport entre les omégas 3 et les omégas 6). La digestion humaine est elle aussi d’une relative complexité. Regardez donc le nombre d’organes impliqués dans ce processus: la bouche et la mâchoire, les glandes salivaires, l’œsophage, l’estomac, l’intestin grêle, le gros intestin. Sans parler des organes indirects, vésicule biliaire, pancréas, foie. Des hormones sont également en jeu pour réguler cette mécanique aussi complexe qu’une horloge Suisse, en particulier l’insuline. Et il faut aussi compter avec le contexte de l’alimentation. S’alimenter après un effort physique important, lorsque le corps est en phase de récupération, n’aura pas le même effet dans le traitement de la nourriture que lorsque le dessert arrive lors d’un repas familiale qui a déjà duré trois heures.

Au vue de la complexité du système de digestion humain, le choix des aliments lui permettant de fonctionner de façon optimale, c’est-à-dire, au mieux de son alimentation, est lui aussi extrêmement complexe. Cependant, comme dans beaucoup de domaine, il existe une règles de Pareto, c’est-à-dire que 80% des résultats peuvent être obtenus avec seulement 20% des efforts consentis. En réalisant un minimum de changements, on peut obtenir une grande majorité des résultats.

En matières d’alimentation, un ensemble de 5 règles essentielles, simples, facilement compréhensibles, constituent le coeur du mode de vie Paléo.
Règle #1: Manger des animaux.

Le premier pilier de l’alimentation du chasseur cueilleur. Il faut avoir une source de protéines de qualité, basé principalement sur les protéines animales, que l’on trouve dans:

La viande;
Le poisson;
Les oeufs;
Les fruits de mer.

Privilégiez la qualité, dans la mesure de vos possibilité, sur chacun de ses produits (oeufs bio, poisson sauvage, boeuf élevé en pâturage).
Règle #2 – La Cueillette (Manger des légumes, des noix et des fruits)

Dans chasseur cueilleur, il y a cueilleur. Tout se qui passe à portée de main doit finir dans votre bouche:

Les légumes, plein de vitamines avec un faible indice glycémique. Délicieux lorsqu’ils sont bien cuisinés, ils sont le second pilier du régime Paléo.
Les fruits, consommés en quantité raisonnable, ils sont un intéressant complément pour l’apport de vitamines.
Les oléagineux, le snack idéal entre les repas, pleins d’acide gras (omégas 3).

On ajoutera dans cette catégorie les huiles, et particulièrement notre podium des meilleures huiles: Olive, Macadamia, Coco et avocat.
Règle #3 – Pas de céréales.

Apparues avec l’agriculture, ces aliments qui étaient inexistants de l’alimentation de l’homme des cavernes est aujourd’hui omniprésent dans notre alimentation. Bien sûr, notre système digestif peut tolérer l’ingestion quotidienne de céréales mais il n’est pas conçu pour cela.

Les céréales contiennent des lectines et du gluten, qui sont un cauchemar pour le système digestif. Une part importante de la population est intolérante au gluten, et répond à son ingestion par une inflammation. Quant aux lectines, ce sont des toxines qui gènes la réparation naturelle de la paroi intestinale.

Et au passage, les céréales sont une source importante de glucide, et comme nous le verrons à la règle suivante, c’est loin d’être l’idéal.
Règle #4 – Limiter le sucre au minimum.

Le sucre raffiné n’était pas non plus au menu de nos ancêtres, et l’apport de sucre apporté par une alimentation riche en légumes complétée par quelques fruits est suffisant pour faire fonctionner de façon idéale votre corps.

Le taux de sucre dans le sang, et l’hormone chargée de sa régulation, l’insuline, sont une donnée clef de l’alimentation optimale. Plus votre taux de sucre dans le sang sera constant, moins vous aurez recours à la production d’insuline, qui , entre autre, le stockage du sucre et des graisses dans les tissus adipeux.

Evitez donc, dans la mesure du possible, les sources de sucre autres que les légumes et les fruits, ce qui inclus les céréales, riz, pâtes ,pain, pâtisseries, gâteaux, sucre en poudre.

La seule exception: la fenêtre d’une heure après un effort sportif intense, où l’ingestion important de sucre permettra une meilleure récupération.
Règle #5 – Eloigner les mauvaises graisses.

Le XXième siècle a introduit dans l’alimentation, deux types de graisses, les acides gras trans-saturés et les acides gras hydrogénés, dans les processus de fabrication industrielle. La première mauvaise nouvelle, c’est que ces graisses sont un véritable poison que l’organisme est incapable de détecter. La seconde mauvaise nouvelle, c’est que l’on retrouve ces éléments dans la quasi totalité des aliments transformés.

La meilleure solution pour les éviter, reprendre en main vos pratiques alimentaires et cuisiner vous même vos produits. On surestime souvent le temps nécessaire pour préparer soi-même un plat, et on en sous-estime les bienfaits.

Respecter ces cinq règles et vous aurez les bases du régime Paléo. Bien sûr, le corps humain est infiniment complexe, les aliments à notre disposition sont infinis, quel est le statut d’aliments comme le miel, le chocolat, le beurre? Nous aborderons au fil des billets de ce blog tous ces sujets. Pour le moment, voici les règles de base, le coeur du système, le Paléo 101.

Régime Paléo

source:https://www.sante-nutrition.org/manger-paleo-les-5-regles-essentielles/#more-10673

Les boissons vertes, excellentes pour brûler les graisses

boissons-vertes
Les boissons vertes sont particulièrement recommandées pour détoxifier l’organisme et pour brûler les graisses, car en raison de leur haute teneur en vitamines et en minéraux, elles sont idéales pour obtenir de vrais résultats.

Dans cet article, nous allons connaître quelques-unes de ces boissons vertes qui, grâce à leurs propriétés, sont très efficaces pour brûler les graisses, et donc très avantageuses pour les personnes qui veulent perdre du poids de manière naturelle et sans avoir recours à des traitements invasifs ou qui pourraient mettre leur santé en péril.

Un cocktail de kiwi, d’épinards et de laitue

La combinaison de ces trois aliments donne un jus délicieux et salutaire, très riche en fibres, en chlorophylle et en antioxydants. Ses propriétés diurétiques permettent de brûler suffisamment de graisses pour réduire notre volume et pour perdre les kilos en trop. De plus, les nutriments contenus dans cette fabuleuse boisson verte soulagent les problèmes digestifs, et constituent également un remède efficace contre le stress.

Pour préparer correctement ce jus, peler et laver un kiwi, laver cinq feuilles d’épinard et trois feuilles de laitue. Les placer dans le mixeur en y ajoutant un verre d’eau bouillie et une cuillerée de miel pur. Ensuite, mixer les ingrédients jusqu’à ce qu’ils soient tous bien mélangés, puis filtrer ce liquide ; la boisson est prête à être consommée !

Il est recommandé de prendre ce jus au moins trois fois par semaine,et de préférence durant la matinée.

Jus de figue de Barbarie, céleri, ananas, pamplemousse et miel

En mélangeant tous ces ingrédients, on obtient une boisson agréable qui contient de nombreux nutriments et qui fait beaucoup de bien à l’organisme. De par sa teneur en fibres, qui contribue à l’élimination des graisses et des toxines, elle constitue un excellent diurétique naturel.

Prenez cet excellent cocktail à jeun cinq jours de suite, puis après un repos d’une semaine, reprenez-le de la même façon. Si votre organisme l’assimile bien, vous pouvez continuer à le prendre à ce rythme, mais si pour une raison quelconque vous le supportez mal, buvez-en une seule fois par semaine. Ses effets se feront sentir malgré tout.

Préparez ce jus en utilisant une demi-figue de Barbarie, deux tiges decéleri, le jus de deux pamplemousses, une tranche d’ananas et une cuillerée de miel. Mixez tous les ingrédients jusqu’à ce que le mélange soit parfaitement homogène, et il sera prêt à la consommation.

Un jus végétal pour brûler les graisses

Ce jus est spécialement conçu pour brûler les graisses et doit être consommé le matin de préférence ; prenez-le durant dix jours, puis faites un arrêt de dix jours. Ce merveilleux jus est une excellente source de vitamines C et B6, de fibres, d’acide folique, d’oméga-3, de composés phytochimiques et d’antioxydants.

Pour préparer ce jus, mélanger une tige de céleri, sept feuilles d’épinard, une demi-tasse de persil, une pomme coupée en morceaux (avec la peau), le jus d’un citron et un demi-concombre. Ces ingrédients doivent être bien mixés et le jus peut être consommé immédiatement.

Gardez à l’esprit que toutes ces boissons sont dépuratives, et leur consommation ne doit donc pas être trop fréquente ni prolongée. Prêtez attention à vos réactions et si vous ne les supportez pas, cessez de consommer ces jus, car tous les organismes ne réagissent pas de la même façon aux traitements, même s’il s’agit de produits alimentaires tout à fait naturels !

Source : Améliore ta santé
source:https://www.sante-nutrition.org/les-boissons-vertes-excellentes-bruler-les-graisses/

On a trouvé que les huiles essentielles d’encens et de myrrhe suppriment plusieurs cancers dans des études de laboratoire

Des scientifiques ont démontré que les huiles essentielles d’encens et de myrrhe suppriment plusieurs cancers dans des études de laboratoire. [1]

Dans l’étude in vitro la plus récente, il a été démontré qu’à la fois l’huile essentielle d’encens et de myrrhe suppriment puissamment le cancer du sein, le cancer du poumon, le cancer du col, le cancer du foie et le cancer de la peau chez l’humain – réduisant les taux de croissance d’au moins 50% à des concentrations étonnamment basses!

La myrrhe était la tueuse de cellules cancéreuses la plus puissante des deux, et les cellules de cancer du sein ont été le facilement détruites par les deux huiles essentielles. Mais comment ces médicaments des anciens se comparent à d’autres plantes anticancéreuses connues?

Il se trouve que cela a déjà été testé: Une étude fascinante de 2009 [2] a comparé 374 extraits de plantes contre le neuroblastome et a constaté que l’encens et la myrrhe se classaient parmi les 15 meilleurs des 374 extraits! Ils ont facilement surpassé le thé vert, l’origan, l’ail, la sauge, le gingembre, le romarin, les feuilles d’olivier et beaucoup d’autres.

J’ai creusé cette étude et pensé que les résultats valaient le coup d’être cités: le « top 15 » des 374 plantes de l’étude, dans l’ordre de puissance contre le neuroblastome ont été dispersées au hasard dans le règne végétal:

1. Igname sauvage Dioscorea villosa (Dioscoreaceae)
2. Sanguinaire Sanguinaria canadensis (Papaveraceae)
3. Cardère Dipsacus Asper (Dipsacaceae)
4. Peuplier baumier Populus balsamifera (Salicaceae)
5. Encens Boswellia carteri (Burseraceae)
6. Haricot de guar Cyamopsis psoralioides (Fabaceae)
7. Nerprun Rhamnus cathartica (Rhamnaceae)
8. Créosotier Larrea tridentate (Zygophyllaceae)
9. Dichroa Dichroa febrifuga (Hydrangeaceae)
10. Racine d’Alkanet Batschia canescens (Boraginaceae)
11. Buisson Ardent Kochia scoparia (Chenopodiaceae)
12. Morelle noire à fruits jaunes Solanum xanthocarpum (Solanaceae)
13. Myrrhe Douce Opopanax chironium (Umbelliferae)
14. Cohosh bleu Caulophyllum thalictroides (Berberidaceae)
15. Dryopteris crassirhizoma (un type de fougère) (Dryopteridaceae)
16. Tamarinier de Malabar Garcinia cambogia (Clusiaceae)
17. Arbre au poivre Vitex agnus-castus (Verbenaceae)
18. Sang dragon Calamus Draco (Arecaceae).

D’autres études indiquent des résultats positifs pour l’encens: Une recherche antérieure (2006) a constaté les effets cytotoxiques des composés dérivés de l’encens contre le neuroblastome – avec 15 des 18 composés présentant une activité cytotoxique in vitro. [3]

Une étude de 2011 a révélé que l’action de l’Huile Essentielle d’Encens était sélective contre les cellules cancéreuses du sein, tandis que les cellules mammaires humaines normales étaient plus résistantes au traitement avec l’huile essentielle! Les chercheurs ont conclu que l’huile essentielle d’encens (Boswellia sacra) devrait être testée pour la sécurité et l’efficacité comme agent thérapeutique réel pour traiter le cancer du sein. [4]

L’encens et la myrrhe sont la résine séchée de petits arbres (étroitement liés l’un à l’autre) qui poussent dans le Moyen-Orient et en Afrique du Nord. L’encens et la myrrhe sont les plus couramment utilisées dans l’encens – et largement disponible comme encens et huiles essentielles, dans les savons, lotions pour la peau, en aromathérapie, gommages corporels et se trouvent même dans une huile de massage pour la prévention des rhumes et de la grippe en raison de leurs puissantes propriétés antibactériennes et antivirales!

elles ont également été utilisées dans la médecine traditionnelle depuis des milliers d’années; pour le soulagement de la douleur, la fièvre, la toux, les maux de gorge, le gonflement et les problèmes digestifs.

Attention: Veuillez noter s’il vous plaît qu’en général, les études in vitro (c-à-d des études de laboratoire menées sur des cultures de cellules) tels que celles-ci ne démontrent pas que les substances testées sont en aucune façon sûres ou efficaces à utiliser à des fins médicales.

Il n’est également pas vérifié dans quelle mesure les composés actifs des plantes survivraient à la digestion et à l’absorption par la peau et se rendraient aux endroits du corps où ils auraient besoin de travailler, cependant des résultats positifs in vitro sont les premiers indicateurs que d’autres essais pourraient être effectués en vue de la création de nouveaux médicaments.

Certaines des substances mentionnées peuvent être disponibles en tant que produits à base d’herbes médicinales, mais pour des raisons juridiques, nous devons nous couvrir et ne pouvons faire aucune recommandation médicinale réelle quant à leur usage. Nous ne prétendons pas que l’ingestion des substances testées est soit sûre ou efficace.

Il ressort cependant des études que l’encens et la myrrhe présentent un potentiel très intéressant de recherche en tant que médicaments potentiels contre le cancer.

Lire aussi:

Huile essentielle d’Encens – Traitement naturel du cancer
Découvrez les huiles essentielles qui peuvent enrayer le cancer

Références:

[1] Composition and potential anticancer activities of essential oils obtained from myrrh and frankincense. (2013) Oncol. Lett. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24137478

[2] In vitro screening for the tumoricidal properties of international medicinal herbs. (2009) Phytother Res. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18844256

[3] Cancer chemopreventive effects and cytotoxic activities of the triterpene acids from the resin of Boswellia carteri. (2006) Biol Pharm Bull. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16946522

[4] Boswellia sacra essential oil induces tumor cell-specific apoptosis and suppresses tumor aggressiveness in cultured human breast cancer cells. (2011) BMC Complement Altern Med.https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3258268/

Source : Herbs-Info.com

Votre corps est acide. Voici ce que vous devez faire (la vérité cachée sur le cancer que votre médecin ne vous dira jamais)!

warburg

Savez-vous que le pH de votre organisme peut déterminer votre état de santé? Il est en effet important de retrouver un équilibre lorsque le corps est trop acide, au risque de favoriser l’apparition de maladies sérieuses… Mais comment équilibrer le pH?

Chaque partie du corps possède son propre pH. La peau, par exemple, a un pH de 5,5, le tube digestif varie entre 1,5 et 7, tandis que la salive est entre 6,5 et 7,4.

Pour contrôler le pH de l’organisme, il faut faire attention à son alimentation. En effet, une consommation excessive de certains aliments comme les viandes, les aliments raffinés, les poissons, le café, l’alcool, etc., favorise l’acidité du corps. Seuls les fruits et les légumes sont alcalinisants, c’est pourquoi les hygiénistes conseillent de consommer au moins 75% de fruits et légumes dans votre alimentation. Par ailleurs, des facteurs comme le stress, la pollution ou le manque d’activité physique peuvent également affecter le pH de l’organisme. Mais pourquoi est-il si important de maintenir un bon équilibre du pH?

Lorsque l’équilibre acido-basique est perturbé, les liquides et les tissus de l’organisme sont affectés. Par conséquent, le système immunitaire ne fonctionne pas correctement et peut être affaibli. Lorsque le corps est trop acide, plusieurs symptômes peuvent faire leur apparition comme la fatigue, l’hypertension, les troubles cutanés, les problèmes digestifs, le diabète voire le cancer.

Le docteur Otto Heinrich Warburg, médecin, biochimiste et physiologiste allemand, avait essayé d’établir un lien entre l’acidité de l’organisme et le cancer. Selon lui, la cause principale du cancer serait liée à une acidité excessive dans l’organisme. Lorsque l’organisme est trop acide, les cellules manquent d’oxygène, or les cellules cancéreuses sont anaérobies, c’est-à-dire qu’elles ne peuvent pas survivre dans un milieu riche en oxygène.

En d’autres termes, lorsque les cellules du corps sont acides, l’oxygène est moins présent, ce qui constitue un climat parfait pour la multiplication des cellules cancéreuses. Dr Warburg explique: « toutes les cellules normales ont besoin d’oxygène pour respirer. Cependant, les cellules cancéreuses peuvent vivre sans oxygène. Priver une cellule de 35% de son oxygène pendant 48h peut rapidement la transformer en cellule cancéreuse ».

Dr Warburg estime que le pH normal du corps doit être aux environs de 7,365. Il a également découvert que les cellules cancéreuses pouvaient prospérer dans un milieu au pH inférieur à 6,0.

Suite à cette importante découverte, Dr Warburg a été lauréat du Prix Nobel en 1931.

Outre le cancer, le médecin a également mentionné que cette acidité pouvait favoriser la multiplication des bactéries et causer plusieurs troubles comme le diabète, l’ostéoporose ou encore les troubles cardiovasculaires.

Par conséquent, il est important de rétablir le pH de l’organisme. Comme mentionné plus haut, la manière de faire cela est de consommer beaucoup de fruits et légumes bio, surtout des légumes parce qu’ils sont très riches en minéraux alcalinisants (les fruits quant à eux contiennent moins de minéraux mais plus de vitamines). Si vous avez une maladie, ou si vous n’êtes pas malade mais voulez avoir la meilleure santé possible, alors il y a un moyen d’accélérer le processus d’alcalinisation du corps: boire des jus de légumes fraîchement extraits avec un extracteur de jus. La quantité minimale à consommer par jour pour bénéficier des bienfaits est de 50 cl, mais vous pouvez en consommer 1L ou plus. Les jus de légumes permettent d’apporter au corps des quantités très importantes de minéraux alcalinisants, et ainsi de prévenir et guérir les maladies et d’améliorer la santé et le bien-être.

Sources:
healthexpertgroup.com
http://www.santeplusmag.com
http://www.sante-nutrition.org
http://www.sante-nutrition.org

7 raisons de manger de la cannelle et du miel

miel-et-cannelle1-500x325
Le miel et la cannelle est un mélange excellent pour lutter contre de multiples maladies, et même contre le froid. Cette fusion est l’une des plus intéressantes pour la santé et est utilisée en médecine douce depuis de nombreuses années.
C’est une association qui peut être consommée sous différentes formes. Certaines personnes la préfèrent en infusion, d’autres par exemple assemblent les enzymes du miel avec les huiles essentielles de la cannelle et obtiennent ainsi une petite merveille, miraculeuse pour la santé. Apprenez-en plus dans cet article!

Les bienfaits de ce mélange:

Il donne bonne haleine

Peut-être avez-vous remarqué dernièrement que les fabricants de chewing-gums, même ceux qui sont à la menthe, ajoutent de la cannelle dans certaines de leurs gammes. Les usines de ce type de produits connaissent bien les vertus de la cannelle. Mais, ici, nous allons vous apprendre à préparer vous-même votre bain de bouche naturelle avec cet ingrédient exceptionnel.

La préparation du bain de bouche:

Mélangez une cuillère de cannelle et une cuillère de miel dans un verre contenant de l’eau chaude. Mélangez bien et votre bain de bouche est prêt ! Cela permet de remédier à la mauvaise haleine et rend ainsi plus confiant.

Il favorise la perte de poids

Une autre information importante à retenir à propos du miel et de la cannelle est qu’ils aident à maigrir. Chaque matin, 30 minutes avant votre petit-déjeuner, prenez un verre d’eau chaude avec une cuillerée de miel et une cuillerée de cannelle en poudre. Le soir avant de vous coucher, faites de même jusqu’à ce vous apercevoir que vous avez perdu du poids. Si vous prenez cette préparation régulièrement, cela empêchera les graisses de s’accumuler dans votre corps. Souvenez-vous qu’il est extrêmement important d’associer cela à un régime alimentaire équilibré et à une activité physique (minimum 30 minutes par jour).

Il fait disparaître l’acné

Le miel et la cannelle peuvent aussi lutter de manière efficace contre l’apparition de boutons et de points noirs sur votre peau. Comme vous le savez, le miel est l’un des meilleurs masques naturels pour la peau et la cannelle est très connue pour ses propriétés antioxydantes.

Mélangez trois cuillères de miel avec une cuillère de cannelle en poudre, et appliquez cette potion sur votre bouton ou point noir, de préférence avant de dormir. Le lendemain, rincez-vous bien à l’eau tiède. Vous pouvez répéter cette opération jusqu’à ce que les petites imperfections de votre peau aient totalement disparues.

Il ralentit le vieillissement de la peau

Si vous êtes une amatrice de l’éternelle jeunesse, cela va vous intéresser. Le mélange miel – cannelle diminue les dommages causés par le temps, dans les tissus. Pour cela, mélangez trois tasses d’eau, une cuillère de cannelle et quatre cuillères de miel. Dans la mesure du possible, utilisez de l’eau bouillie préalablement dans votre préparation. Prenez un quart de tasse de cette merveilleuse infusion de trois à quatre fois par jour.

Il lutte contre le cholestérol

Cette association, très riche en antioxydants, est un bon remède contre le cholestérol. Dans un verre, versez deux cuillères de miel, trois cuillères de cannelle, ajoutez de l’eau puis mélangez. Buvez cela au moins trois fois par jour ; si possible, avant chaque repas.

Il soulage le rhume

Le miel est composé de nutriments qui aident à tuer les germes et virus qui entraînent la grippe et le rhume. En consommer alors qu’on est déjà malade ou en simple prévention permet de lutter contre ces petits maux.

Il améliore la digestion

Pour finir, il ne faut pas oublier que ce mélange épatant peut vous aider à améliorer votre digestion. Avant chaque repas, prenez une cuillère de miel mélangée à de la cannelle en poudre et vous verrez que cela contribuera à réduire l’acidité dans votre système digestif.

Nous espérons que ces petits conseils et astuces vont serviront. Souvenez-vous que si vous vous sentez bien dans votre corps, vous n’en serez que plus belle. Profitez donc des multiples vertus du miel et de la cannelle.

Source : Améliore ta santé
https://www.sante-nutrition.org/7-raisons-de-manger-de-la-cannelle-et-du-miel/#more-8148