parapente en martinique

https://youtu.be/JTtuxvyMaH4

Le duo Curcuma et Gingembre

ginger-1191945_960_720-300x198

ginger-1191945_960_720

Leurs vertus
Le curcuma, fameuse racine d’origine indienne est aussi appelé le « safran de l’Inde ». Le curcuma est une plante à la fois anti inflammatoire, qui aide à la digestion et un véritable antiviral. Elle permet aussi de réduire l’inflammation articulaire et c’est un excellent antiseptique et cicatrisant. Il est aussi utilisé pour soigner les ulcères de l’estomac et pour protéger le foie.

La racine de curcuma se distingue grâce à ses curcuminoïdes jaunes qui sont de puissants antioxidants. Il soigne les troubles digestifs, apaise les douleurs dues aux gastrites et autres inflammations de l’intestin. Il serait aussi fortement recommandé dans la prévention de certains cancers.

Originaire du sud de l’Inde et de la Chine, le gingembre a des propriétés similaires au curcuma mais permet également aux cellules de mieux assimiler les nutriments. L’une des plus grandes vertus du gingembre est certainement celle qui concerne l’amélioration de la digestion.

Des études scientifiques ont même démontré que le gingembre aide à maintenir la flore intestinale en bon état, à digérer les graisses et à calmer ou soulager le tractus digestif. Parmi ses vertus médicinales, il soulage les nausées et les vomissements qu’ils soient post-opératoires, dus à la grossesse ou au mal des transports.

Comment les utiliser ?
En poudre, le curcuma s’utilise pour parfumer vos soupes, tajines, pommes de terre, riz. Il s’incorpore très bien à une salade de fruits, une sauce, du riz… Le curcuma possède une saveur chaude mais douce, il peut être utilisé dans tous les plats, n’hésitez pas à en mettre partout. On peut même étonnamment en mettre dans les desserts comme par exemple : une demi-cuillère à café dans votre pâte à crêpes ou à gaufres.

Le gingembre se marie merveilleusement avec les fruits les plus divers : pommes, rhubarbe, fraises, bananes, kiwis, aussi bien en salade, compote que tarte. Une pincée dans la vinaigrette fait merveille pour assaisonner les fruits de mer et tous les carpaccios. Il s’accommode à tous les légumes : courgettes, poivrons, poireaux, radis blanc, etc. Vous pouvez aussi utiliser le gingembre pour aromatiser vos soupes, potages et veloutés ou encore vos sauces ou vinaigrettes.

A savoir
Pour que le curcuma soit bien assimilé par l’organisme, il doit être associé à un corps gras et/ou à une pincée de poivre. En effet, le poivre noir, combiné avec le curcuma et le gingembre, permet à la « curcumine » de passer la barrière digestive pour augmenter fortement son potentiel. Les propriétés du curcuma, du gingembre et du poivre noir sont donc beaucoup plus efficaces lorsqu’ils sont consommés ensemble.

L’infusion DETOX
L’infusion DETOX citron gingembre curcuma pour stimuler votre système immunitaire

1/2 cuillère à café de curcuma en poudre
1/2 cuillère à café de gingembre en poudre
2-3 tours de poivre noir (pour augmenter la biodisponibilité du curcuma)
Jus d’1/2 citron
1 tasse et demi d’eau filtrée

Ajouter le curcuma, le gingembre et l’eau dans une casserole à feu moyen-élevé. Laissez mijoter pendant 5 à 10 minutes, assurez-vous que ça ne bout pas. Filtrez et versez dans une tasse. Ajoutez le jus de citron et mélangez bien.

N’hésitez plus à employer le gingembre avec le curcuma, leur association est toujours une réussite !

source:http://www.lamandorle.com/blog/le-duo-curcuma-et-gingembre/

:https://getlikesfree.com/?rf=12985167464

10 aliments alcalinisants qui vont nettoyer, réparer et produire de nouvelles cellules dans votre corps

94202207_XS
Le stress, la pollution et les maladies ; votre corps passe par beaucoup de changements jour après jour. Vous avez besoin de prendre des mesures supplémentaires pour rajeunir votre corps au niveau cellulaire pour vivre une vie saine. Voici 10 aliments alcalinisants qui vont nettoyer, réparer et produire de nouvelles cellules dans votre corps, et renforcer votre système immunitaire :

1. Roucou

Le roucou est une riche source de norbixine, qui est un antioxydant puissant. L’effet anti-mutagène de la norbixine sur les cellules saines aide à rester en bonne santé et sans maladie.

2. Bananes

Riches en fer et en cuivre, les bananes aident à augmenter le nombre de cellules sanguines dans votre corps. Elles contribuent à la production de globules rouges.

3. Melons

A haute teneur en bêta-carotène et phytonutriments, les melons aident votre corps à lutter contre les toxines. Ils favorisent également la production de globules blancs et stimule votre immunité contre les substances toxiques.

4. Origan

L’origan contient d’importants composés organiques qui peuvent défendre votre corps de diverses maladies, et en particulier les maladies intestinales. L’origan peut stimuler la production de globules blancs, vous aidant à récupérer plus rapidement de la maladie.

5. Prunes

La teneur élevée en antioxydants des prunes en fait l’un des meilleurs aliments pour renforcer les défenses immunitaires. Elles sont également reconnues pour ralentir les risques de formation de cellules tumorales dans l’organisme.

6. Sel de mer

Le sel de mer aide à éliminer les excès d’acide par la miction. Il aide à maintenir le corps dans un état alcalin en équilibrant le pH de votre sang. Pour profiter des bienfaits du sel de mer, il doit être brut et non raffiné, comme le sel de Guérande ou de Noirmoutier par exemple.

7. Corossol

Le corossol impacte positivement votre santé globale en gardant vos cellules saines. Consommé en boissons rafraîchissantes ou en dessert, le corossol est riche en antioxydants qui stimulent la production de globules blancs. Il aide également à débarrasser les cellules de leurs toxines.

8. Teff

Le teff contient une quantité substantielle d’éléments nutritifs qui sont importants pour la croissance et le développement cellulaires. Ces nutriments aident à créer de nouvelles cellules, réparer les anciennes, et encourager la croissance des cellules saines dans le corps.

9. Wakame

Un composé important appelé fucoxanthine se trouve dans le wakame, qui inhibe la croissance de la graisse dans les cellules. Elle contribue également à stimuler l’oxydation des graisses. Ce composé se trouve rarement dans d’autres aliments.

10. Riz sauvage

Le riz sauvage est connu pour favoriser la production de globules blancs. Les globules blancs sont la première ligne de défense de votre corps. Le riz sauvage contient également des éléments importants qui aident à produire du collagène. Le collagène est nécessaire pour réparer les cellules des organes, des tissus et des vaisseaux sanguins.

Source: alkalinevalleyfoods.com

Manger Paléo: Les 5 règles essentielles.

Paleo-Diet2

La nutrition est une science d’une extrême complexité. Elle met en jeu, comme nous le verrons bientôt, bien plus qu’un simple décompte des calories consommées ou la nécessité (quasi vitale selon les autorités compétentes, sic) de manger 5 fruits et légumes par jour.

L’alimentation doit répondre au besoin de notre corps, besoin en macronutriments (Protéines, Lipides), en micronutriments (acides aminés, acides gras, vitamines), à l’équilibre de proportion entre certains types de nutriments (rapport entre les omégas 3 et les omégas 6). La digestion humaine est elle aussi d’une relative complexité. Regardez donc le nombre d’organes impliqués dans ce processus: la bouche et la mâchoire, les glandes salivaires, l’œsophage, l’estomac, l’intestin grêle, le gros intestin. Sans parler des organes indirects, vésicule biliaire, pancréas, foie. Des hormones sont également en jeu pour réguler cette mécanique aussi complexe qu’une horloge Suisse, en particulier l’insuline. Et il faut aussi compter avec le contexte de l’alimentation. S’alimenter après un effort physique important, lorsque le corps est en phase de récupération, n’aura pas le même effet dans le traitement de la nourriture que lorsque le dessert arrive lors d’un repas familiale qui a déjà duré trois heures.

Au vue de la complexité du système de digestion humain, le choix des aliments lui permettant de fonctionner de façon optimale, c’est-à-dire, au mieux de son alimentation, est lui aussi extrêmement complexe. Cependant, comme dans beaucoup de domaine, il existe une règles de Pareto, c’est-à-dire que 80% des résultats peuvent être obtenus avec seulement 20% des efforts consentis. En réalisant un minimum de changements, on peut obtenir une grande majorité des résultats.

En matières d’alimentation, un ensemble de 5 règles essentielles, simples, facilement compréhensibles, constituent le coeur du mode de vie Paléo.
Règle #1: Manger des animaux.

Le premier pilier de l’alimentation du chasseur cueilleur. Il faut avoir une source de protéines de qualité, basé principalement sur les protéines animales, que l’on trouve dans:

La viande;
Le poisson;
Les oeufs;
Les fruits de mer.

Privilégiez la qualité, dans la mesure de vos possibilité, sur chacun de ses produits (oeufs bio, poisson sauvage, boeuf élevé en pâturage).
Règle #2 – La Cueillette (Manger des légumes, des noix et des fruits)

Dans chasseur cueilleur, il y a cueilleur. Tout se qui passe à portée de main doit finir dans votre bouche:

Les légumes, plein de vitamines avec un faible indice glycémique. Délicieux lorsqu’ils sont bien cuisinés, ils sont le second pilier du régime Paléo.
Les fruits, consommés en quantité raisonnable, ils sont un intéressant complément pour l’apport de vitamines.
Les oléagineux, le snack idéal entre les repas, pleins d’acide gras (omégas 3).

On ajoutera dans cette catégorie les huiles, et particulièrement notre podium des meilleures huiles: Olive, Macadamia, Coco et avocat.
Règle #3 – Pas de céréales.

Apparues avec l’agriculture, ces aliments qui étaient inexistants de l’alimentation de l’homme des cavernes est aujourd’hui omniprésent dans notre alimentation. Bien sûr, notre système digestif peut tolérer l’ingestion quotidienne de céréales mais il n’est pas conçu pour cela.

Les céréales contiennent des lectines et du gluten, qui sont un cauchemar pour le système digestif. Une part importante de la population est intolérante au gluten, et répond à son ingestion par une inflammation. Quant aux lectines, ce sont des toxines qui gènes la réparation naturelle de la paroi intestinale.

Et au passage, les céréales sont une source importante de glucide, et comme nous le verrons à la règle suivante, c’est loin d’être l’idéal.
Règle #4 – Limiter le sucre au minimum.

Le sucre raffiné n’était pas non plus au menu de nos ancêtres, et l’apport de sucre apporté par une alimentation riche en légumes complétée par quelques fruits est suffisant pour faire fonctionner de façon idéale votre corps.

Le taux de sucre dans le sang, et l’hormone chargée de sa régulation, l’insuline, sont une donnée clef de l’alimentation optimale. Plus votre taux de sucre dans le sang sera constant, moins vous aurez recours à la production d’insuline, qui , entre autre, le stockage du sucre et des graisses dans les tissus adipeux.

Evitez donc, dans la mesure du possible, les sources de sucre autres que les légumes et les fruits, ce qui inclus les céréales, riz, pâtes ,pain, pâtisseries, gâteaux, sucre en poudre.

La seule exception: la fenêtre d’une heure après un effort sportif intense, où l’ingestion important de sucre permettra une meilleure récupération.
Règle #5 – Eloigner les mauvaises graisses.

Le XXième siècle a introduit dans l’alimentation, deux types de graisses, les acides gras trans-saturés et les acides gras hydrogénés, dans les processus de fabrication industrielle. La première mauvaise nouvelle, c’est que ces graisses sont un véritable poison que l’organisme est incapable de détecter. La seconde mauvaise nouvelle, c’est que l’on retrouve ces éléments dans la quasi totalité des aliments transformés.

La meilleure solution pour les éviter, reprendre en main vos pratiques alimentaires et cuisiner vous même vos produits. On surestime souvent le temps nécessaire pour préparer soi-même un plat, et on en sous-estime les bienfaits.

Respecter ces cinq règles et vous aurez les bases du régime Paléo. Bien sûr, le corps humain est infiniment complexe, les aliments à notre disposition sont infinis, quel est le statut d’aliments comme le miel, le chocolat, le beurre? Nous aborderons au fil des billets de ce blog tous ces sujets. Pour le moment, voici les règles de base, le coeur du système, le Paléo 101.

Régime Paléo

source:https://www.sante-nutrition.org/manger-paleo-les-5-regles-essentielles/#more-10673

On a trouvé que les huiles essentielles d’encens et de myrrhe suppriment plusieurs cancers dans des études de laboratoire

Des scientifiques ont démontré que les huiles essentielles d’encens et de myrrhe suppriment plusieurs cancers dans des études de laboratoire. [1]

Dans l’étude in vitro la plus récente, il a été démontré qu’à la fois l’huile essentielle d’encens et de myrrhe suppriment puissamment le cancer du sein, le cancer du poumon, le cancer du col, le cancer du foie et le cancer de la peau chez l’humain – réduisant les taux de croissance d’au moins 50% à des concentrations étonnamment basses!

La myrrhe était la tueuse de cellules cancéreuses la plus puissante des deux, et les cellules de cancer du sein ont été le facilement détruites par les deux huiles essentielles. Mais comment ces médicaments des anciens se comparent à d’autres plantes anticancéreuses connues?

Il se trouve que cela a déjà été testé: Une étude fascinante de 2009 [2] a comparé 374 extraits de plantes contre le neuroblastome et a constaté que l’encens et la myrrhe se classaient parmi les 15 meilleurs des 374 extraits! Ils ont facilement surpassé le thé vert, l’origan, l’ail, la sauge, le gingembre, le romarin, les feuilles d’olivier et beaucoup d’autres.

J’ai creusé cette étude et pensé que les résultats valaient le coup d’être cités: le « top 15 » des 374 plantes de l’étude, dans l’ordre de puissance contre le neuroblastome ont été dispersées au hasard dans le règne végétal:

1. Igname sauvage Dioscorea villosa (Dioscoreaceae)
2. Sanguinaire Sanguinaria canadensis (Papaveraceae)
3. Cardère Dipsacus Asper (Dipsacaceae)
4. Peuplier baumier Populus balsamifera (Salicaceae)
5. Encens Boswellia carteri (Burseraceae)
6. Haricot de guar Cyamopsis psoralioides (Fabaceae)
7. Nerprun Rhamnus cathartica (Rhamnaceae)
8. Créosotier Larrea tridentate (Zygophyllaceae)
9. Dichroa Dichroa febrifuga (Hydrangeaceae)
10. Racine d’Alkanet Batschia canescens (Boraginaceae)
11. Buisson Ardent Kochia scoparia (Chenopodiaceae)
12. Morelle noire à fruits jaunes Solanum xanthocarpum (Solanaceae)
13. Myrrhe Douce Opopanax chironium (Umbelliferae)
14. Cohosh bleu Caulophyllum thalictroides (Berberidaceae)
15. Dryopteris crassirhizoma (un type de fougère) (Dryopteridaceae)
16. Tamarinier de Malabar Garcinia cambogia (Clusiaceae)
17. Arbre au poivre Vitex agnus-castus (Verbenaceae)
18. Sang dragon Calamus Draco (Arecaceae).

D’autres études indiquent des résultats positifs pour l’encens: Une recherche antérieure (2006) a constaté les effets cytotoxiques des composés dérivés de l’encens contre le neuroblastome – avec 15 des 18 composés présentant une activité cytotoxique in vitro. [3]

Une étude de 2011 a révélé que l’action de l’Huile Essentielle d’Encens était sélective contre les cellules cancéreuses du sein, tandis que les cellules mammaires humaines normales étaient plus résistantes au traitement avec l’huile essentielle! Les chercheurs ont conclu que l’huile essentielle d’encens (Boswellia sacra) devrait être testée pour la sécurité et l’efficacité comme agent thérapeutique réel pour traiter le cancer du sein. [4]

L’encens et la myrrhe sont la résine séchée de petits arbres (étroitement liés l’un à l’autre) qui poussent dans le Moyen-Orient et en Afrique du Nord. L’encens et la myrrhe sont les plus couramment utilisées dans l’encens – et largement disponible comme encens et huiles essentielles, dans les savons, lotions pour la peau, en aromathérapie, gommages corporels et se trouvent même dans une huile de massage pour la prévention des rhumes et de la grippe en raison de leurs puissantes propriétés antibactériennes et antivirales!

elles ont également été utilisées dans la médecine traditionnelle depuis des milliers d’années; pour le soulagement de la douleur, la fièvre, la toux, les maux de gorge, le gonflement et les problèmes digestifs.

Attention: Veuillez noter s’il vous plaît qu’en général, les études in vitro (c-à-d des études de laboratoire menées sur des cultures de cellules) tels que celles-ci ne démontrent pas que les substances testées sont en aucune façon sûres ou efficaces à utiliser à des fins médicales.

Il n’est également pas vérifié dans quelle mesure les composés actifs des plantes survivraient à la digestion et à l’absorption par la peau et se rendraient aux endroits du corps où ils auraient besoin de travailler, cependant des résultats positifs in vitro sont les premiers indicateurs que d’autres essais pourraient être effectués en vue de la création de nouveaux médicaments.

Certaines des substances mentionnées peuvent être disponibles en tant que produits à base d’herbes médicinales, mais pour des raisons juridiques, nous devons nous couvrir et ne pouvons faire aucune recommandation médicinale réelle quant à leur usage. Nous ne prétendons pas que l’ingestion des substances testées est soit sûre ou efficace.

Il ressort cependant des études que l’encens et la myrrhe présentent un potentiel très intéressant de recherche en tant que médicaments potentiels contre le cancer.

Lire aussi:

Huile essentielle d’Encens – Traitement naturel du cancer
Découvrez les huiles essentielles qui peuvent enrayer le cancer

Références:

[1] Composition and potential anticancer activities of essential oils obtained from myrrh and frankincense. (2013) Oncol. Lett. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24137478

[2] In vitro screening for the tumoricidal properties of international medicinal herbs. (2009) Phytother Res. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18844256

[3] Cancer chemopreventive effects and cytotoxic activities of the triterpene acids from the resin of Boswellia carteri. (2006) Biol Pharm Bull. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16946522

[4] Boswellia sacra essential oil induces tumor cell-specific apoptosis and suppresses tumor aggressiveness in cultured human breast cancer cells. (2011) BMC Complement Altern Med.https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3258268/

Source : Herbs-Info.com

Mélangez ceci avec du jus d’orange pour éliminer la nicotine de votre corps!

melangez-cela-avec-du-jus-dorange

Si vous essayez d’arrêter de fumer, vous devez savoir que la nicotine quitte l’organisme seulement après 48 à 72 heures. Cependant, nous allons vous montrer un moyen de l’éliminer de votre corps!
La crème de tartre est un sous-produit de la fabrication du vin, et elle favorise efficacement l’élimination de la nicotine de l’organisme.

De plus, elle est peu coûteuse et abordable, et peut fournir divers autres avantages, même pour les non-fumeurs!

Les chimistes utilisent souvent la crème de tartre sous forme de poudre, et elle est techniquement connue sous le nom de tartrate d’hydrogénotartrate de potassium. C’est, en fait, un sédiment provenant du fond d’un baril de vin.

Voici 5 avantages incroyables de la crème de tartre:

1 – Elle vous aide à arrêter de fumer

En plus de faire sortir la nicotine de votre corps, la crème de tartre vous fait détester le goût des cigarettes. Pour les personnes qui tentent d’arrêter de fumer, la crème de tartre est généralement mélangée avec du jus d’orange.

Le jus d’orange restaure le taux de vitamine C dans l’organisme, qui en prend un coup en raison des produits chimiques contenus dans les cigarettes. La vitamine C aide votre corps à éliminer la nicotine.

Une source dit avoir arrêter de fumer en buvant un verre de jus d’orange avec une demi cuillère à café de crème de tartre tous les soirs pendant 30 jours.

2 – Elle réduit la pression sanguine

Si vous avez des niveaux de potassium plus bas que la normale, ce que beaucoup de gens ont, cela augmente vos chances de développer des problèmes d’hypertension. Heureusement, la crème de tartre peut prendre soin de cela aussi! 100 grammes de crème de tartre contient autant que 16 500 milligrammes de potassium.

Si vous avez des problèmes d’hypertension, commencez par consulter votre médecin pour voir si une carence en potassium en est bien la cause. Si oui, prenez 1 cuillère à café de crème de tartre et mélangez-la avec un verre d’eau. Buvez cela tous les soirs.

3 – Elle soulage les infections urinaires

La crème de tartre soulage les infections des voies urinaires en modifiant le pH de votre urine. Cela crée un environnement qui fait fuir les bactéries qui causent l’infection. Prenez 1 cuillère à café et demi de crème de tartre et mélangez-la à 1 tasse d’eau tiède. Ensuite, ajoutez quelques gouttes de jus de citron. Buvez ce mélange 1 ou 2 fois par jour.

4 – Elle réduit la douleur due à l’arthrite

100 grammes de crème de tartre contient 2 mg de magnésium, un composé qui, selon le Dr Sircus, « il module les événements cellulaires impliqués dans l’inflammation. » En d’autres termes, si vous souffrez d’arthrite, vous allez adorer la crème de tartre. Ajoutez juste 2 cuillères à soupe de crème de tartre et 3 cuillères à soupe de sel d’Epsom à votre bain. Prenez un bain pendant 30 à 40 minutes une ou deux fois par jour. Si votre douleur arthritique est localisée, réduisez de moitié les quantités de crème de tartre et de sel d’Epsom et utilisez un seau à la place.

5 – Fait disparaître l’acné

Les propriétés acides de la crème de tartre en font un excellent agent anti-acné et nettoyant pour votre peau.

Cependant n’appliquez pas la crème directement sur votre visage. En revanche, préparez un verre avec 1 cuillère à café de crème de tartre et 250 ml d’eau ou de jus d’orange. Buvez cela tous les jours et, avec le temps, le mélange va éliminer les toxines et les bactéries responsables de l’acné de votre organisme.

Source: http://www.organicandhealthy.org

Croisières Caraïbes, Cuba et Antilles

ob_cbd652_pg8wirio

Une chose est sûre, les Caraïbes représentent depuis toujours l’une des destinations les plus belles et les plus fascinantes du monde, le rêve de tout vacancier à la recherche de détente dans des endroits féeriques, longues étendues de sable blanc, palmiers, fruits exotiques, barrière de corail, plein de poissons tropicaux colorés et une mer turquoise.
Difficile, si ce n’est impossible, de ne pas être bouche bée devant le magnifique spectacle offert par ces îles, de la Barbade à la Jamaïque, de Sainte-Lucie aux Bahamas, de la Guadeloupe à la Trinité-et-Tobago, où vous pourrez vous laisser bercer par les vagues et, pourquoi pas, vous égarer entre shopping et vie nocturne dans la Miami branchée, le charme pittoresque de Cuba ou la mystérieuse Costa Maya mexicaine.

Le tout entouré d’une atmosphère qui semble avoir arrêté le temps, reportant le voyageur dans un ancien monde fait de villages coloniaux, de plantations de rhum et de criques de pirates.

imagesllllyu.jpg

source:http://voyages-monde.over-blog.com/2018/04/croisieres-caraibes-cuba-et-antilles.html

lllk

La papaye et ses graines: un puissant remède pour prévenir plusieurs maladies graves

Papaya-702x336
La papaye est le fruit comestible du papayer. C’est un fruit originaire du Mexique. Ce fruit est savoureux et très bon pour la santé.

La papaye est devenue célèbre pour tous ses bienfaits qu’elle apporte à notre santé, notamment grâce à sa teneur en fibres, en calcium, en phosphore, en fer, en papaïne, en thiamine, en niacine et en vitamines. Cela favorise surtout le bon fonctionnement de notre tractus intestinal et de notre système immunitaire.

La plupart des personnes qui consomment de la papaye en jettent les graines, sans savoir qu’elles peuvent aussi être mangées et qu’elles contiennent d’importants bienfaits pour notre santé.
Les graines de la papaye protègent les reins et aide à prévenir les problèmes d’insuffisance rénale.

La consommation de graines de papaye aide à prévenir les problèmes d’insuffisance rénale, et permet de les traiter lorsqu’ils sont déjà survenus. Pour ce cas en particulier, il est recommandé de mâcher 7 graines de papaye, 7 fois par jour.
Elles aident à dépurer le foie

Le foie est l’un des organes les plus importants de notre corps, car sa fonction est de filtrer les toxines et les substances toxiques, dans le but de prévenir de nombreuses maladies. Lorsque cet organe est touché par une affection, nous courons le risque de développer des problèmes chroniques.

Pour cela, les graines de papaye peuvent grandement nous aider, notamment dans le cas de cirrhose hépatique. Il suffit simplement de moudre 5 graines de papaye, de les mélanger avec une cuillerée de jus de citron, et de boire ce mélange deux fois par jour, pendant un mois.
Elles améliorent notre santé intestinale

Grâce à leur forte teneur en enzymes antiparasitaires, les graines de papaye améliorent notre santé intestinale. Elles contiennent un alcaloïde anti-helminthique, appelé carpaïne, qui a la capacité d’éliminer les parasites intestinaux.

Pour cela, il suffit de faire sécher les graines, puis de les moudre. Ensuite, diluez une cuillerée de cette poudre dans de l’eau, et faites bouillir le tout. Vous pouvez ajouter une cuillerée de miel pour adoucir le mélange. Buvez-en 2 à 3 fois par jour.
Elles protègent également notre système digestif

Les graines de papaye possèdent également de puissantes propriétés antibactériennes et anti-inflammatoires, qui améliorent la santé digestive. De nombreuses études ont mis au jour que les graines de papaye combattent la salmonelle, les staphylocoques, et d’autres types d’agents infectieux.

Afin de profiter de ces bienfaits, il faut consommer 7 graines de papaye, trois fois par jour.
Elles absorbent l’excès de gras et de sucre

Les graines de papaye sont d’excellents brûle-graisses pour notre organisme. Elles ont la capacité d’empêcher que l’organisme n’absorbe trop de graisses et de sucre, ce qui accélère le processus de digestion et contribue à la perte de poids.

Source: http://www.afrikmag.com