Histoire du Rhum


Le rhum agricole AOC de Martinique fait partie de ces institutions culturelles liées à la culture créole martiniquaise profonde, depuis les premières plantations de canne à sucre. La Martinique produit essentiellement du rhum agricole.

Dès le XVIIe siècle, le rhum est un alcool de canne produit en Martinique et est connu sous les noms de tafia, guildive et tue diable. À la fin de ce siècle, il prendra le nom de rhum. Le rhum agricole est produit à partir de jus de canne fermenté, tandis que le rhum non agricole est produit à partir des résidus de mélasse des sucreries (usine du Galion en Martinique). Il existe en Martinique sept distilleries fumantes en activité produisant du rhum agricole et une usine qui produit du sucre et du rhum traditionnel.

L’introduction de machine à vapeur appliquée aux moulins permet le broyage de canne à grande échelle.

De par l’isolement de certains producteurs pour alimenter les sucreries, le jus de canne est distillé et fermenté directement sur place. Le rhum z’habitant est né. Il est aujourd’hui appelé rhum agricole.

Les producteurs martiniquais ont été les premiers à obtenir un label. Par décret du 5 novembre 1996 publié dans le Journal officiel de la République française du 8 novembre, le rhum agricole de la Martinique a obtenu une « AOC Martinique ».

Cette AOC a été délivrée par l’Institut national des appellations d’origine, après plus de vingt ans de démarches de la part des acteurs de la filière. Première AOC d’outre-mer et de surcroît pour un alcool blanc, celle-ci classe dorénavant le rhum agricole martiniquais parmi les alcools nobles liés à une origine géographique. Cette Appellation traduit la typicité du « Rhum agricole Martinique », expression du lien intime entre la production, le terroir et le savoir-faire des hommes, perpétué au fil des générations.

Depuis le 22 janvier 2015, certains rhums français ont obtenu l’IGP (indication géographique protégée).

Il s’agit des :

  • « Rhum de la Guadeloupe » ou « Rhum de Guadeloupe » ou « Rhum Guadeloupe »
  • « Rhum de La Réunion » ou « Rhum Réunion » ou « Rhum de Réunion » ou « Rhum de l’île de La Réunion »
  • « Rhum agricole de la Guyane » ou « Rhum agricole de Guyane » ou « Rhum agricole Guyane »
  • « Rhum de la baie du Galion » ou « Rhum Baie du Galion »
  • « Rhum des Antilles françaises »
  • « Rhum des départements français d’outre-mer » ou « Rhum de l’outre-mer français »

La grande majorité du rhum produit est expédiée hors de la Martinique (principalement vers la France métropolitaine, puis les autres pays d’Europe puis marginalement vers Asie)

source:https://www.nemavacances.fr/rhumerie