Les barres de céréales: des collations vraiment saines ?

i22981-les-barres-de-cereales-des-collations-vraiment-saines

« Minceur », « gourmandes », « sportives », « spéciales régime »… Cela va faire quelques années que les barres de céréales ont la cote, et que leur marché est en pleine expansion. Un succès somme toute assez logique, puisqu’elles représentent un en-cas à la fois naturel, sain, diététique, rassasiant et gourmand. Jackpot ! Oui mais… ces collations sont-elles vraiment si saines et si bonnes pour la santé qu’elles en ont l’air ? Ou relèvent-elles plutôt du bon coup marketing ? CuisineAZ a enquêté…
Barres de céréales : vérifier la composition

C’est sûr, quand on voit les emballages des barres de céréales, on se croit en pleine nature : des champs de blé, des vergers ensoleillés… Bref, tout est fait pour que l’on se dise « c’est un produit vraiment naturel et sain, et donc bon pour moi ».

Oui mais… avant de se laisser berner par les sirènes du marketing, une petite lecture de l’étiquette s’impose. Si les produits naturels et sains se trouvent en fin de peloton (et qu’ils sont donc les moins représentés dans le produit !), juste derrière une longue liste d’édulcorants naturels et/ou artificiels, d’additifs chimiques aux noms pas très engageants (E 950, E 968…) et d’ingrédients douteux (huile de palme, fructose…), c’est non merci !

Regarder la valeur énergétique

Le but de la petite collation de 11h ou de 16h, c’est de nous apporter un regain d’énergie suffisant pour tenir jusqu’au prochain repas sans problème. Pas question donc de dépasser les 200 kcal : un en-cas, ce n’est pas un mini-repas !

Or en moyenne, les barres céréalières (qu’elles soient aux fruits secs, aux fruits rouges, au chocolat, protéinées ou autre) apportent entre 70 et 165 kcal par biscuit. Une bonne nouvelle ? Eh bien en fait, pas vraiment… En effet, en raison de leur toute petite taille (20 grammes en moyenne), on se contente rarement d’une seule barre de céréales en cas de méchant petit creux dans la journée, et on en mange vite 2-3 pour se sentir calée. Et donc, sans s’en apercevoir, on peut vite dépasser les 300 calories ingérées. Tout en ayant l’impression de faire une bonne opération nutritionnelle. Oups…

Se pencher sur l’apport en sucre

Le coup de maître des barres céréalières, c’est que la mention « céréales » donne bonne conscience, et nous donne surtout l’impression de craquer pour un produit 100% healthy.

Malheureusement, il n’y a pas que des céréales dans ces petites barres… Et avec quelques fruits secs hyper-concentrés en sucre, un nappage au caramel ou des pépites de chocolat, les apports en sucre d’une barre de céréales peuvent vite crever le plafond (surtout les barres destinées aux enfants !).

A ce titre, on retiendra que si une barre de céréales dépasse les 5-6 g de sucre, mieux vaut passer son chemin. Surtout s’il s’agit de sucres rapides : cela signifie que rapidement après avoir mangé notre barre de céréales, on risque d’avoir à nouveau faim et de succomber au grignotage. Super, la collation santé !

Surveiller les acides gras saturés

Les acides gras saturés (connus dans le langage courant sous le nom de « mauvaises graisses ») ne doivent pas être sur-représentés dans la composition d’une barre céréalière, car ingérés en excès, ils peuvent nuire au système cardio-vasculaire.

Si une barre de céréales de 25 grammes contient trop de graisses saturées (plus de 2 g/100 g), elle ne peut clairement pas être considérée comme une collation saine !

Alissa Brissat

source:https://www.cuisineaz.com/articles/les-barres-de-cereales-des-collations-vraiment-saines-438.aspx

Publicités