Connaissez-vous bien la pyramide alimentaire ?

i136224-la-pyramide-alimentaire.png

Que faut-il manger et dans quelles proportions pour rester en bonne santé et conserver son poids de forme ? Pour illustrer les recommandations nutritionnelles au sujet de l’équilibre alimentaire, la pyramide alimentaire est l’outil qui sert de référence.
Comment lire la pyramide alimentaire ?

La pyramide alimentaire représente de manière visuelle les quantités idéales des différents groupes alimentaire pour arriver à une alimentation parfaitement équilibrée. Sa lecture est assez simple : à la base de la pyramide, on trouve les aliments qui doivent être consommés de manière majoritaire et plus on se rapproche du sommet, plus la consommation des aliments représentés doit être modérée.

La base d’une hygiène de vie saine est l’activité physique, qui, selon la nouvelle pyramide alimentaire est parfaitement indissociable d’une alimentation équilibrée. L’activité physique est en quelque sorte le terreau sur lequel doit s’ériger l’équilibre alimentaire. On conseille de pratiquer l’équivalent de 30 minutes de marche rapide par jour.

La pyramide alimentaire quant à elle a été établie en 6 niveaux :

Le socle : les aliments à favoriser

Le socle est constitué des boissons. L’eau est à boire à volonté, au même titre que les boissons non sucrées telles que le thé, le café (éventuellement décaféiné), les tisanes et les infusions par exemple. Ces boissons doivent être consommées à hauteur de 1,5 à 2 litres d’eau par jour et il est recommandé, de choisir de l’eau, si possible débarrassée de ses pesticides et des sous-produits du chlore.

Le 1er étage

Le premier niveau de la pyramide alimentaire est représenté par la famille des fruits et des légumes. Ce sont les aliments à privilégier au quotidien et qui doivent être consommés en plus grande quantité. Frais, surgelés (mais non préparés), éventuellement en conserve, les fruits et les légumes sont riches en fibres, en vitamines, en minéraux et en antioxydants. Pour une alimentation équilibrée, il est conseillé de consommer 3 portions de légumes et 2 portions de fruits par jour. Selon l’OMS cela reviendrait à consommer entre 400 et 800 g de fruits et légumes par jour. Les légumes devraient par ailleurs remplir les deux tiers voire la moitié de l’assiette du déjeuner et du dîner.

Le 2ème étage

Le deuxième niveau de la pyramide alimentaire concerne les féculents qui sont représentés par céréales et les produits céréaliers. Il s’agit principalement du pain, et des biscottes, des pâtes, de la semoule, du riz, du blé et des pommes de terre mais aussi des céréales pour le petit déjeuner..Il est recommandé de consommer une portion de féculents à chaque repas et de privilégier ceux qui sont le moins raffinés possible, et donc confectionnés avec de la farine intégrale ou complète. Selon les spécialistes, les féculents devraient représenter 1/4 à 1/3 de l’assiette.

Le 3ème étage

Le troisième niveau est représenté par ces aliments qui sont source de protéines : la viande, le poisson, les oeufs mais aussi les laitages (dont les boissons végétales) et les alternatives végétales issues principalement du soja (tofu, tempeh, protéines de soja, etc.) ainsi que les légumineuses. Ces dernières sont aussi appelées légumes secs et concernent les lentilles (blondes, corail, brunes, vertes), les haricots secs (rouges, blancs, flageolets, etc.), les fèves, le lupin, le soja et les pois (cassés, chiches, entiers).

Il est recommandé de varier les sources de protéines en alternant la viande, le poisson, les oeufs et éventuellement les produits à base de soja. Ces produits doivent être consommés 1 à 2 fois par jour tandis qu’il faudrait manger 2 à 3 portions de laitage par jour : lait, yaourt, fromage blanc, petits-suisses, faisselle, fromage ou boisson végétale enrichie en calcium.

Le 4ème étage

Le quatrième niveau de la pyramide alimentaire représente les matières grasses comme le beurre et l’huile, mais aussi les fruits oléagineux telles que les amandes, les noix, les noisettes, l’arachide, les olives, etc. Pour ce groupe alimentaire, on recommande de varier les sources et d’en consommer de manière modérée.

La pointe : les aliments peu recommandables

Pour finir, la pyramide alimentaire est dotée d’un sommet qui représente les aliments qui sont autorisés mais qui doivent être consommés ponctuellement et en petites quantités. Ce sont les aliments dont on pourrait se passer car ils n’apportent aucun d’intérêt nutritionnel : il s’agit des produits sucrés et gras tels que les boissons sucrées, l’alcool, les pâtisseries, les confiseries et les snacks chocolatés par exemple.

Source : http://mangerbouger.be/La-pyramide-alimentaire-55983

Claire-Aurore Doray

Publicités