7 faits que vous pourriez ne pas savoir concernant l’huile de noix de coco

le

coconuts-Coconut-oil-on-spoon

Le cocotier est utilisé et apprécié par bon nombre de cultures et pays à travers le monde. Ses qualités nutritionnelles et ses pouvoirs thérapeutiques lui ont valu l’appellation de « Kalpavriksha » (l’arbre qui donne tout) en Inde. Comme son nom l’indique, cet arbre est extrêmement polyvalent et utilisé dans beaucoup de domaines. Tout ce qui est issu de la coco, du lait de sa noix en passant par ses feuilles jusqu’à l’enveloppe de sa coque, a des caractéristiques bénéfiques pour la santé de l’être humain. En particulier, son huile qui est devenue très prisée pour la cuisine et autres usages. Examinons ensemble quelques faits que vous ignorez sans doute à son propos.

1. Le gras saturé dans l’huile de noix de coco n’est pas mauvais du tout

Dans une épicerie, j’ai entendu les commentaires de personnes confuses après avoir lu l’étiquette de l’huile de coco et constaté sa haute teneur en corps gras saturés. « Non, sans blague ! » se sont-elles exclamées. « Je croyais que ce truc était bon pour la santé. » En fait, il l’est.

Malheureusement, les lipides contenus dans la noix de coco ont fait l’objet de controverse et de fausses rumeurs. On a beau dire que les graisses saturées sont mauvaises à tous les niveaux, celles de ce fruit sont des acides gras à chaîne moyenne — différentes des graisses d’origine animale — et ne se dégradent pas à l’intérieur de l’organisme. En fait, le corps humain s’en sert directement comme carburant et sa consommation est d’ailleurs associée aux profils lipidiques bénéfiques.

L’huile de coco est même meilleure que d’autres huiles végétales comme le tournesol ou le carthame qui contiennent des acides gras polyinsaturés mauvais pour le système cardio-vasculaire. De nombreux experts en nutrition recommandent de passer au coco pour éviter les risques sanitaires.
2. L’huile de coco est excellente pour les cheveux

On l’utilise à profusion dans les shampooings, après-shampooings et autres produits capillaires. La raison est très simple : son faible poids moléculaire et sa chaîne linéaire droite lui permettent de pénétrer efficacement la tige du cheveu réduisant ainsi la perte protéinique pour qu’il soit nourri et en bonne santé.
3. Et pour la peau également

L’huile de coco a aussi un effet très hydratant et bénéfique pour la peau. Dans de nombreuses cultures, elle est utilisée pour soigner de nombreux problèmes cutanés. Pourquoi ? À cause de la structure chimique d’acides gras saturés à chaîne courte qui l’empêchent de s’oxyder et de devenir rance et qui nourrissent la peau — tout en favorisant la cicatrisation comme il a été découvert.
4. Utile contre les organismes nuisibles

Le fait le plus étonnant est peut-être son action antiparasitaire.

En 2007, une étude pour évaluer l’efficacité de l’huile de coco vierge contre le Candida a montré qu’une concentration à 25% était suffisante pour éradiquer totalement ce champignon.
Une recherche aléatoire contrôlée a permis de découvrir, en 2010, que la vaporisation d’une lotion à base d’huile de coco et d’anis vert était efficace contre les poux.
L’huile de coco éloignerait les moustiques.
La tungose ou maladie de la puce de sable, est une vraie saleté et bien qu’assez rare aux États-Unis, elle est beaucoup trop répandue ailleurs. Des chercheurs ont découvert, cette année, que l’huile de coco pourrait agir comme répulsif contre le parasite à l’origine de cette affection.

5. Peut remplacer le lait dans les crèmes glacées

Tout le monde aime les glaces mais la teneur lipidique du lait qui entre dans leur composition ne plaît pas à tous. Quelle est la solution ? Les glaces allégées au goût insipide ? Peut-être pas. Il semblerait que l’huile de coco vierge puisse remplacer de manière satisfaisante les graisses du lait. Selon ceux qui ont essayé, la crème glacée ainsi produite aurait un goût de coco agréable et son apparance, sa texture et son arôme seraient excellents.
6. Huile de massage pour les nouveaux-nés

Saviez-vous que frictionner les nouveaux-nés avec de l’huile améliorerait la thermorégulation et favoriserait une prise de poids normale ? C’est ce qu’a démontré une étude sur l’incidence de l’huile de coco sur la croissance néonatale en Inde. Dès le second jour après leur naissance, un massage à l’huile été administré quatre fois par jour à des nouveaux-nés par une personne qualifiée avant qu’ils ne quittent la maternité puis par leur mère jusqu’à leur trente-et-unième jour. Les résultats indiquaient alors une prise de poids et une croissance sensiblement accrues.
7. Un remède possible contre le poison ?

Il serait prématuré de qualifier l’huile de coco d’antidote contre les empoisonnements mais un incident survenu en 2005, en Iran, laisse assurément penser qu’il pourrait avoir quelque chose à offrir. Des agents hospitaliers locaux ont fait état d’un jeune homme qui avait tenté de se suicider en ingérant du phosphure d’aluminium contenu dans un pesticide. Au moment de son admission à l’hôpital, il présentait de graves symptômes de toxicité et on lui administra diverses substances aux effets neutralisants telles que du charbon actif, du bicarbonate de sodium, du sulfate de magnésium et de l’huile de coco. Résultat : il a survécu et même si tout le mérite ne doit probablement pas être attribué à l’huile de coco, cette dennière a été identifiée comme une partie importante du protocole.

Vous connaissez un fait concernant l’huile de coco que nous aurions omis ? Ou bien vous avez de bonnes choses à formuler à son sujet… voire même des critiques constructives ? Merci de laisser un commentaire ci-dessous et de vous joindre à la discussion.

Global healing center

source:https://www.sante-nutrition.org/7-faits-pourriez-pas-savoir-concernant-lhuile-noix-coco/#more-10474

Publicités