Conduire torse nu, en tongs, en mangeant… qu’a-t-on le droit de faire au volant?


En ce grand week-end de départ sur les routes du soleil, retour sur quelques règles de sécurité à respecter en voitures… même pendant les vacances.

En voiture sur son lieu de vacances, on peut être tenté par un certain relâchement des règles de sécurité à respecter au volant. Retour sur quelques mauvaises habitudes à avoir en tête pour éviter l’accident ou une amende si votre comportement vient enfreindre le Code de la route:
Ai-je le droit de conduire en tongs ou pieds nus ?

Ce n’est pas formellement interdit par le Code de la route mais vous pouvez être verbalisé en cas de mauvaise manœuvre. Selon l’appréciation du gendarme ou du policier, qui estimerait que c’est le port de tongs ou de sandales qui vous a conduit à la faute, vous encourez jusqu’à 35€ d’amende (22€ si vous payez tout de suite) mais aucune perte de points.

L’article R412-6 peut ainsi être invoqué: « tout conducteur doit se tenir constamment en état d’exécuter commodément et sans délai toutes les manœuvres qui lui incombent ».
Puis-je conduire torse nu ou en slip ?

Là encore, le Code de la route ne l’interdit pas. Mais certains arrêtés municipaux oui. Si vous êtes adepte de la conduite partiellement nue, vous devez donc vous renseignez sur la législation locale de vos lieux de passage.

La conduite torse nu ou en maillot de bain par exemple reste toutefois vivement déconseillé. En cas de choc, la peau comme seul vêtement vous rend plus vulnérable.
Puis-je manger en conduisant ?

Encore une fois, ce n’est pas réellement interdit contrairement à ce qu’indiquent des rumeurs persistantes.

Comme pour les tongs, cela peut toutefois être réprimé s’il semble que c’est le fait d’être en pleine dégustation qui vous a poussé à la faute ou entraîner une manoeuvre dangereuse. Vous encourez jusqu’à 35 euros d’amende (22 euros, montant minoré) pour un « défaut de maîtrise » de votre véhicule.
Puis-je téléphoner avec mon haut-parleur ?

La règle est finalement assez simple: il est interdit de tenir son téléphone en main lorsque vous conduisez (et depuis peu même à l’arrêt). Cela vaut pour tous les cas de figure, dont un appel passé en haut parleur.

Si votre smartphone est fixé sur un support, un appel passé en haut-parleur reste ainsi toléré mais vous risquez d’avoir des problèmes de compréhension avec votre interlocuteur. Il faut alors privilégier un kit mains libres bluetooth (type enceinte connectée avec micro et haut parleur) si votre véhicule (récent) n’intègre pas déjà cette fonction.

Attention par contre, la conduite avec une oreillette (qu’on appelle aussi « kit mains libres » ce qui peut induire en erreur) est, elle, interdite et peut être sanctionnée d’un retrait de 3 points et 135 euros d’amende.
Ai-je le droit d’utiliser mon portable comme GPS ?

Oui, à condition ici encore que vous ne le manipuliez pas en conduisant. Dans l’idéal, il faut éviter d’interagir avec l’écran pendant la conduite mais ce sera toléré si cela n’occasionne pas de danger.
Mon passager peut-il mettre ses jambes par la fenêtre ou sur le tableau de bord ?

Une pratique courante et qui peut-être tentante pendant les vacances mais qui reste très déconseillée. Le passager s’expose en effet à de sérieuses blessures, notamment en cas d’enclenchement de l’airbag. Il peut y avoir verbalisation en cas de gêne pour la visibilité du conducteur.

La pratique n’est pas encore vraiment courante, mais inutile de préciser que même avec une voiture bien équipée en assistants de conduite, le conducteur ne doit pas non plus mettre ses pieds à la fenêtre… comme ce DJ américain récemment pris en flagrant-délit à bord de sa Tesla Model S!
Mon passager a-t-il le droit de dormir ?

Oui, à condition qu’il garde sa ceinturée attachée.
Pour quelles raisons puis-je m’arrêter sur la bande d’arrêt d’urgence ?

Seulement en cas de nécessité absolue (panne, crevaison). Mais c’est interdit pour faire ses besoins, se remaquiller ou téléphoner par exemple.

En cas de malaise du conducteur, l’arrêt sur la bande d’arrêt d’urgence est également autorisé. En revanche, si un passager est pris de nausée, il vaut mieux attendre la prochaine aire d’autoroute ou possibilité de s’arrêter et prendre le risque d’avoir à nettoyer le véhicule.

L’arrêt ou la circulation injustifiée sur la bande d’arrêt d’urgence peut donner lieu à un retrait de 3 points et une amande de 135 euros (90 euros si minoré).

source:https://auto.bfmtv.com/auto-pratique/conduire-torse-nu-en-tongs-en-mangeant-qu-a-t-on-le-droit-de-faire-au-volant-1496117.html

Publicités